Toute manifestation violente lors du G7 sera “neutralisée”, prévient Christophe Castaner à Biarritz

Christophe Castaner salue un policier de Biarritz, le 4 juillet 2019, lors de sa visite en amont du G7. / © IROZ GAIZKA / AFP
Christophe Castaner salue un policier de Biarritz, le 4 juillet 2019, lors de sa visite en amont du G7. / © IROZ GAIZKA / AFP

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a averti jeudi à Biarritz que les forces de l'ordre "neutraliseront" toute manifestation violente qui éclaterait en marge du sommet du G7 (24-26 août), organisé dans cette ville des Pyrénées-Atlantiques.  

Par avec AFP

À 50 jours de la réunion des chefs d'Etat des sept pays les plus riches du monde sur la côte basque, M. Castaner était en repérages à Biarritz, où il a effectué une visite au commissariat ce jeudi 4 juillet. 
 


Il s'est ensuite rendu, guidé par le maire Michel Veunac (Modem) à l'Hôtel du palais, au casino municipal et au casino Bellevue, trois lieux emblématiques de la cité balnéaire où se tiendront les réunions et conférences du G7.
 

"Un dispositif à la hauteur du risque terroriste" 


Ce sommet que la France n'a plus accueilli depuis 2011 (Deauville), est "un enjeu en matière de sécurité parce qu'il y a un certain nombre de risques", a dit le ministre de l'Intérieur qui a promis "une mobilisation exceptionnelle des forces de sécurité intérieure" et "un dispositif à la hauteur des risques, notamment le risque terroriste".

"On se prépare à l'hypothèse (de) contre-manifestations, si elles sont violentes nous les neutraliserons", a-t-il averti.

Reportage : Christophe Castaner à Biarritz à 50 jours du G7 
Christophe Castaner à Biarritz à 50 jours du G7
Intervenant : Christophe Castaner, Ministre de l'intérieur Equipe : CLERC Emmanuel, CORDIER Fabien, SANDEAUX-CADET Brigitte

C'est tout le Pays basque qui doit être sécurisé et même toute la France


"C'est tout le Pays basque qui doit être sécurisé et même toute la France", a encore souligné le ministre. "Nous aurons des forces présentes pour gérer les différents sites à Biarritz et dans d'autres communes. Des zones (géographiques) ont été déterminées pour gérer au mieux les mobilités et veiller à ce que celles et ceux qui représenteraient une  menace ne viennent pas au Pays basque".

Des dizaines de groupes et ONG locaux et internationaux ont déjà fait entendre leur opposition à la tenue du G7 à Biarritz et certains ont prévu de tenir un "contre sommet", à quelques dizaines de km qui sera transformé en camp retranché."Il est essentiel que le contre-sommet puisse se tenir dans de bonnes conditions de sécurité", a jugé le ministre.

 
Vidéo : Le contre-G7 se tiendra entre Hendaye et Irun 
Le contre-G7 se tiendra entre Hendaye et Irun
Intervenant : Kotte Ecenarro, Maire de Hendaye Equipe : BOUTIN Allande, POISSONNIER Rémi, VARONE Christophe


Dans l'après-midi, le ministre devait prendre part à un comité de pilotage sur le G7 et se rendre ensuite à Hendaye, sur la frontière espagnole, pour rencontrer son homologue espagnol Fernando Grande-Marlaska.

Entre les deux ministres, il sera notamment question d'immigration irrégulière et de coopération policière et douanière en vue du G7. 
  

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La première Maison Départementale de Santé de Dordogne

Les + Lus