Vaccination contre le Covid-19 : les communes font les comptes

La mise en place de centre de vaccination a un coût pour les collectivités, qui n'ont aucune information quant à un éventuel remboursement par les services de l'Etat.

© France 3 Euskal Herri

L'annonce est inscrite en lettres lumineuses sur les panneaux d'affichage de la commune. Le 18 janvier, un centre de vaccination a ouvert ses portes à Saint Jean Pied de Port.

Mobilisation des agents communaux

Depuis cette date, chaque après-midi, dans la salle de danse communale, 48 personnes âgées de plus de 75 ans peuvent obtenir les injections pour se protéger contre la Covid-19. Le planning est complet, et l'opération mobilise au quotidien un médecin, trois infirmières pour piquer les patients, ainsi que deux agents qui se relaient pour récupérer les doses à l'hôpital de Bayonne. La salle doit également être nettoyée chaque jour.

Un coût de mise en place d'environ 5 000 euros

Une mise en place qui a un coût, estimé en gros à 5 000  euros par Laurent Inchauspé, maire de la commune de 1 600 habitants. Une somme qui est, pour l'instant à la charge de la commune;

Je n'ai aucune certitude, aucune donnée par rapport à un remboursement éventuel (par l'Etat, ndlr). On ne l'a pas fait en se disant qu'on allait être remboursés.
On a monté ce centre pour rendre service aux Saint Jeannais et aux habitants des trois vallées. Quand on a candidaté, on a réfléchi à une façon de rendre service au territoire.

Laurent Inchauspé, maire de Saint-Jean Pied de Port

A Biarritz, les portes du centre ont été fracturées

Biarritz accueille également un centre de vaccination. Dans cette commune de 25 000 habitants, il se situe dans le Casino municipal. Et la maire, Maider Maider Arosteguy a déjà une idée assez précise du coût qu'une telle opération représente, soit 7 000 euros par mois

"Il faut louer les box, les seringues, les compresses… et même  ajouter des coûts qui n'étaient pas prévus : l'entrée du centre de vaccination a subi une effraction, et les trois portes du Casino municipal sont à réparer", précise la maire.

Une somme qui ne refroidit pourtant pas l'équipe municipale, qui n'est pas en attente d'un remboursement, mais déplore le manque de doses de vaccins disponibles.

La ville de Biarritz a fait le choix de faire le maximum pour qu'un maximum d'habitants du Pays basque puissent être vaccinés car on sait que c'est une course contre la montre.
Nous sommes prêts à assumer cette charge, il faudra faire de nouveaux arbitrages et nous y sommes prêts, mais nous avons surtout besoin de la part de l'Etat de vaccins en quantité.

Maider Arosteguy, maire de Biarritz

Voir le reportage de France 3 Euskal Herri

Vaccin anti Covid-19 : quel coût pour les communes ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société pays basque vaccins