Questions sur la chasse en Limousin avant l'ouverture

En Limousin comme ailleurs en France, l'ouverture de la chasse a lieu ce dimanche 13 septembre à 8h. Les chasseurs sont-ils plus ou moins nombreux ? Le confinement a-t-il eu un effet sur les animaux sauvages ? Des espèces sont-elles menacées ? Les accidents ont-ils augmenté ?
Ouverture de la chasse dimanche 13 septembre à 8h
Ouverture de la chasse dimanche 13 septembre à 8h © Christian Watier/MaxPPP

Dimanche 13 septembre à 8h la chasse sera ouverte, une période qui s’achèvera le 28 février 2021 au soir. L'occasion de faire un point sur la chasse en Limousin :


Plus ou moins de chasseurs ?


A titre d'exemple, la Haute-Vienne compte près de 7 500 chasseurs actifs, la Creuse environ 6 800. Tout comme au plan national, le nombre de chasseurs diminue avec une érosion de 2% par an.

"Vous savez, la chasse est une activité rurale, la tendance a donc suivi l'exode, la baisse est effective depuis maintenant 40 ans" explique Sébastien Hau, directeur de la Fédération de Chasse de Haute-Vienne.
Campagne de promotion de la chasse 2020
On a pu voir cet été sur les réseaux sociaux une campagne mettant notamment en scène des femmes adeptes de la chasse. Une tendance qui s'affirme déjà depuis plusieurs années, même si elles ne représentent que 2% des chasseurs, en Haute-Vienne, elles sont 15% à 20% des "nouveaux candidats" passant leur permis de chasse.
 

Le confinement a-t-il eu un effet sur les animaux sauvages ?


Pas plus que chaque année, la chasse fermant avant le printemps, le confinement n’a pas eu d’incidence sur les populations d'animaux sauvages sauf en ville ou on a pu en voir passer en raison du manque d'activités humaines.Comme chaque année, il est interdit de chasser n’importe quoi, 7 032 espèces sont protégées en France, notamment des mammifères, des oiseaux. Et l'on ne badine pas avec la loi, chasser une espèce protégée peut aller jusqu'à 150 000€ d'amende et 3 ans d'emprisonnement. 
Animaux dans la ville - Envoyé Spécial - France 2
La Ligue pour la Protection des Oiseaux a porté plainte en avril 2019 contre l'Etat auprès de l'Union Européenne, dénonçant 64 espèces chassées en France contre 29 en moyenne en Europe.

"Chez nous en Limousin, il faut surveiller les populations de bécasses qui subissent un très gros prélèvement des chasseurs chaque année. Il faut aussi être attentif aux pigeons ramiers, leur effectif a tendance à diminuer car ce sont des oiseaux migrateurs qui vont passer l'hiver en Espagne et se font chasser en masse." s'alarme Franck Taboury, membre de la Ligue pour la Protection des Oiseaux en Limousin.
 

Quelle protection pour les non-chasseurs ?


A titre d'exemple, les chasseurs peuvent passer sur un terrain occupé par du bétail. Interdit en revanche de tirer dans les chemins ruraux communaux. A savoir également, la chasse sur le terrain d’autrui sans son consentement n'est pas autorisée et tout contrevenant encourt jusqu’à 1500€ d’amende voire plus pour circonstances aggravantes.

Selon Sébastien Hau, le directeur de la Fédération de Chasse de Haute-Vienne, en Limousin il y a « peu d’accidents, les chasseurs sont de plus en plus formés sur la question ». L'Office Français de la Biodiversité confirme cette tendance à la baisse : 41% d'accidents de chasse en moins par rapport à 1999. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chasse sorties et loisirs