• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Région Nouvelle-Aquitaine : quelle stratégie pour les aéroports ?

L'avion va être fortement concurrencé par la LGV à compter du 2 juillet 2017
L'avion va être fortement concurrencé par la LGV à compter du 2 juillet 2017

Les élus du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine planchent sur la stratégie aéroportuaire. Quelles sont les priorités ? 

Par Christine Le Hesran

11 aéroports en Nouvelle-Aquitaine : autant dire que la stratégie aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitiane compte pour les territoires, et le fameux désenclavement qui est vital pour certains d'entre eux. 

Pour conditionner le taux de participation de la Région, 6 catégories ont été retenues. Et bien sûr, il y a des gagnants et des perdants. 
Parmi ceux qui verront la participation de la Région revue à la baisse : Poitiers, Agen, Périgueux et Angoulême. Ces plateformes aéroportuaires sont jugées à terme peu compatibles avec la concurrence du TGV. 

Incertitude pour Limoges : en cas de désenclavement, ce qui n'est pas encore gagné, la participation de la Région diminuerait de 50 à 25 % sur 10 ans. 

Parmi les gagnants : Brive en Corrèze, Bergerac et  La Rochelle avec une nette augmentation du coup de pouce de la Région passant de 10 à 25 %. Pourquoi ? Pour aider au désenclavement et parce que non-concurrencés par le TGV. 

A retenir pour Pau : 25 % de partipation pour la Région.

La stratégie est ainsi résumée : mettre de l'argent là où c'est nécessaire. Pour autant, ces choix font grincer des dents certains élus, notamment de Poitou-Charentes
La stratégie aéroportuaire au coeur de la session du Conseil Régional
Aéroports : Pascal Cagnato apporte un éclairage sur les choix de la Région  - Pascal et Ludovic Cagnato






Sur le même sujet

Regards d'été : réouverture du musée basque

Les + Lus