Retour sur 12 jours d'émotion en Poitou-Charentes après les attentats de Paris

Ce vendredi 13 novembre 2015 restera longtemps dans nos têtes. 130 morts, des dizaines de blessés et une émotion qui saisit la France entière. Vous avez été très nombreux à nous suivre sur ce site pendant cette séquence d'horreur. Retour sur les articles qui vous ont marqués et fait réagir.

Le drapeau français a pris un "coup de jeune" après les attentats de Paris, incarnant le symbole d'une société libre et ouverte, mais menacée par les jihadistes, qui se rajoute à son interprétation traditionnelle, plus patriotique et sécuritaire. Sur vos comptes Twitter ou vos pages Facebook, vous avez été nombreux à parer vos photos de profil de bleu/blanc/rouge.

Après les attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts, la Marseillaise a retenti partout. De nombreux monuments dans le monde se sont drapés d'éclairages tricolores en solidarité avec la France. Dans notre région du Poitou-Charentes, les initiatives individuelles et institutionnelles se sont multipliées. Nous en avons rendu compte sur ce site et votre mobilisation a donné lieu à de très nombreux témoignages sur notre page Facebook.

Retour sur les principaux articles qui vous ont fait réagir.


L'état d'urgence a été instauré suite aux attentats survenus la nuit dernière à Paris. La Préfète de région et de la Vienne, Christiane Barret, n'interdit pas les manifestations, spectacles ou réunions mais invite à renforcer les mesures de sécurité. Article à lire ICI.
 

Plus de 5000 personnes se sont retrouvées pour un rassemblement à 16h, place Leclerc à Poitiers pour rendre hommage aux victimes des attentats commis à Paris et dire non au terrorisme. La Marseillaise a été reprise par la foule. Article à lire ICI.
 

Chloé Boissinot était âgée de 25 ans et cette jeune femme est morte sous les balles des terroristes alors qu'elle se trouvait au bar "Le Carillon". L'une de ses soeurs, qui habite en Nouvelle-Zélande, a annoncé son décès sur sa page Facebook. Un article à lire ICI.

Près de 2000 personnes se sont retrouvées devant l'hôtel de ville de Niort pour un moment de recueillement et d'hommage aux victimes des attentats de Paris. Un article à lire ICI.

Les témoignages de soutien se multiplient dans tout le Poitou-Charentes. Des rassemblements spontanés, des fleurs déposées... Le lundi 16 novembre, la préfecture a autorisé un rassemblement à midi à La Rochelle. Un article à lire ICI.

L'un de nos journalistes, Hugo Lemonier, était présent à Paris pour couvrir les attentats terroristes dès qu'il a appris que des coups de feu avaient éclaté aux abords de la place de la République. Il livre le récit de son incroyable soirée. Témoignage à lire ICI.

2000 lycéens vont se rassembler sur la place de la mairie à Poitiers. Mais les chiffres augmentent à chaque minute avec un afflux incessant de manifestants dans le centre ville de Poitiers. Un article à lire ICI.

Les élèves du lycée Louis Armand de Poitiers ont voulu témoigner à leur manière de leur solidarité envers les victimes des attentats commis à Paris et de leur refus du terrorisme. Ils se sont réunis pour former le symbole de la paix et chanter la Marseillaise. Un article à lire ICI.
 

En hommage aux victimes des attentats, un rassemblement citoyen est organisé sur le parvis des chais Magelis à Angoulême. Un article à lire ICI.

En hommage aux victimes, la boule du Futuroscope porte les couleurs du drapeau français. Le parc accentue les procédures de sécurité pour garantir la tranquillité de ses visiteurs. Un article à lire ICI.

Elle avait 25 ans, elle a été assassinée par des terroristes le 13 novembre à Paris, Chloé Boissinot a été inhumée à la cathédrale de Poitiers en présence de 1500 personnes bouleversées. Un article à lire ICI.

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité