Rugby. Biarritz Olympique : des négociations en cours avec Romain Détré, un homme d'affaires originaire de Limoges

Le Biarritz Olympique Pays Basque, club de rugby à XV, pourrait être vendu à un entrepreneur originaire de Limoges. Les négociations de cette vente durent depuis des mois. Elles sont toujours en cours, ce mardi 27 juin, à la mi-journée.

Plusieurs mois se sont écoulés depuis la première offre de Romain Détré. Cet entrepreneur originaire de Limoges, à la tête d'une dizaine de sociétés, serait en passe d'acheter le Biarritz Olympique. Le club basque de rugby, détenu par Louis-Vincent Gave et présidé par Jean-Baptiste Aldigé, évolue en Pro D2.

Il pourrait être vendu, au 1ᵉʳ juillet, à Romain Détré, cet homme de 39 ans, qui n'a pas souhaité confirmer cette information lors de nos conversations téléphoniques. 

Qui est Romain Détré ?

Né à Limoges, cet homme d'affaires a passé toute sa jeunesse dans la capitale limousine. Une période pour laquelle il s'estime chanceux "j'aime beaucoup Limoges, j'ai adoré mon enfance ici, et je souhaite que mes enfants aient la même chance que moi".

Après le lycée, Romain Détré part faire ses études à Bordeaux, ainsi qu'un master Finance de marché à Utrecht, aux Pays-Bas. 

Analyste financier, il se lance dans l'import-export, dans la bagagerie, notamment avec sa société Brand Developpement. Il possède aujourd'hui une dizaine d'autres entreprises, ainsi qu'une écurie de chevaux. Un sport qui le passionne... au même titre que le rugby, raison pour laquelle il souhaite acheter le Biarritz Olympique.

Longues négociations

Si l'entrepreneur est un habitué des négociations et des affaires, celles-ci paraissent plus compliquées. Cela fait des mois qu'une proposition a été faite. Les négociations sont toujours en cours, ce mardi 27 juin, à la mi-journée. 

Selon les informations de nos confrères de "Sud Ouest", la vente s'effectuerait au 1ᵉʳ juillet, pour un montant de 3,5 millions d’euros, une fois les actes définitifs signés. Deux joueurs du Biarritz Olympique (Joe Jonas, arrière polyvalent, et Guy Millar, pillier droit) pourraient, s'ils l'acceptent, quitter le club pour suivre Jean-Baptiste Aldigé, qui rebondirait au SU Agen, dès la finalisation de la vente. 

Selon ce tweet, ce dernier a bien reçu Romain Détré le 22 juin dernier. Il indique que, s'il signe les actes et s'acquitte des conditions de la vente, il "fera un formidable propriétaire du Biarritz Olympique" :

De son côté, Romain Détré prépare la prochaine saison : "à deux mois de la rentrée, il est important de savoir où se dirige le club, même si la vente n'est pas actée officiellement. Je planche notamment sur l'équipe, le staff, les sponsors et le budget". 

Quoi qu'il advienne, du côté de la municipalité de Biarritz, ce changement de propriétaire pourrait permettre un dialogue plus apaisé.

La maire de Biarritz Maider Arosteguy s’est exprimée ce mardi matin chez nos confrères de France Bleu Pays Basque. Elle dit avoir espoir en Romain Détré :  "il a démontré par plusieurs séjours sur Biarritz son intérêt, l’envie de développer un projet dont je ne connais pas les tenants et les aboutissants. C’est un homme sérieux, il a une bonne réputation. C’est un homme d'affaires connu et reconnu sur Limoges". 

Elle a également montré son impatience, voire ses inquiétudes, qui sont également celles des supporters : “On a envie d’aller de l’avant, de construire, de réfléchir aux infrastructures et à l’équipe. Comme de nombreux supporters, j’ai hâte et j’espère que cela va se faire”.