Rugby, Top 14: la Section paloise contre l'UBB, un beau challenge.

12è journée du Top 14, Section Paloise-UBB
Les Palois sous pression reçoivent le leader.  Un choc aquitain 
pour un match capital.

La Section Paloise contre l'Union Bordeaux-Bègles, un beau challenge.

 


Les Palois ont à peine digéré la défaite et l'arbitrage difficile au Stade Français qu'il leur faut se farcir le leader du championnat, Bordeaux-Bègles. En cas d'indigestion, la venue de La Rochelle dans une semaine serait encore plus difficile. 

Pour l'heure, le moral n'est pas atteint et Bordeaux-Bègles apparait comme une belle proie à croquer pour redorer le blason vert et blanc, dans ce championnat sans queue ni tête bien accroché. 

L'UBB s'avance en Béarn avec l'assise d'un leader de classement mais aussi de jeu. Avec 34 essais marqués, l’Union est tout simplement la 1ère attaque du TOP 14.
Son ouvreur Matthieu Jalibert et son demi de mêlée Yann Lesgourgues,  sont tous les deux les meilleurs marqueurs de l’UBB avec 4 essais inscrits chacun. Une équipe en pleine confiance depuis l'arrivée du manager Christophe Urios et son staff. 

 
La tâche s'annonce difficile mais pas irréalisable pour les Béarnais. Au regard des saisons passées, les Palois ont, depuis leur retour en Top 14, toujours su contrer cet adversaire. Il y a trois ans pour la remontée en élite, la Section s'était imposée 18 à 16 en Gironde; en 2017, Pau l'avait emporté 27 à 17 au Hameau. En 2018, les Bordelais se sont imposés deux fois, 19 à 18 en avril, avant de confirmer en août 41 à 19. Enfin, en début d'année, les verts et blancs ont largement battu le voisin girondin, 40 à 23.


A noter que les Bordelais restent sur une série de 5 matches sans défaite, la dernière équipe qui les a vraiment contestés est Edimbourg en Coupe d'Europe, le 22 novembre dernier, avec un match nul 16 partout.
La Section Paloise a donc un beau défi à relever, une victoire la replacerait dans la première partie du classement. 
 

Encore une équipe remaniée pour recevoir Bordeaux-Bègles.



Pour finir l'année, la Section Paloise continue de rester sur le même rythme côté infirmerie: un ou deux joueurs rentrent, un ou deux sortent.
Cette semaine, retour du centre Attila Septar et du pilier Malik Hamadache dans le groupe, sortie de Mohamed Boughanmi, blessé au bras, de Baptiste Pesanti qui garde un sourcil en friche après le choc de tête d'un pilier parisien, et absence du nouvel ailier néo-zélandais Ben Smith, suite à un carton rouge qui aurait en d'autres circonstances pu tourner au jaune. 


Les deux managers Nicolas Godignon et Frédéric Manca doivent donc s'adapter.
Devant, la belle santé paloise en mêlée devrait à nouveau être un des points forts, l'attelage des hommes en forme Adriaanse, Lespiaucq, Fisi'Ihoï, Metz, Ramsay, sera à nouveau sollicité. 
La guerre de la troisième ligne promet une belle empoignade, dans laquelle le fidjien béarnais Diminiko Waqaniburotu pourrait trouver un terrain de jeu qui lui convient.

 

Un beau duel d'ouvreurs


 
Derrière, si Bordeaux-Bègles s'appuie sur l'ouvreur Matthieu Jalibert, 21 ans, la Section lui opposera son jeune talent Antoine Hastoy, 21 ans également. Un duel entre deux joueurs qui constituent une partie de la talentueuse relève française à ce poste. 
On le voit beaucoup d'éléments sucitent la curiosité dans cette partie entre deux équipes, toujours à la recherche d'une reconnaissance dans ce petit monde du Top 14 où il est toujours aussi difficile de se faire une place parmi les six premiers. 

Les Palois ont en tout cas l'occasion en deux matches, contre l'UBB ce dimanche et contre La Rochelle dans une semaine, de se faire remarquer par les spécialistes du ballon ovale. Rendez-vous à 15H45, dans un stade du Hameau qui fera pour l'occasion sa plus belle chambrée de l'année 2019: on y attend plus de 14 000 personnes.

Le reportage d'avant match: images, Catherine Pipard, textes, Elise Daycard, montage, Alain Girardi.

 
Rugby, Top 14, la Section paloise contre l'UBB, un beau challenge.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
section paloise rugby sport union bordeaux-bègles top 14