• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Section paloise prend le bonus défensif face au Lou

Le béarnais Thibault Daubagna lors de la rencontre Section paloise-Lyon, ce 7 avril 2019 pour la 21e journée de Top14 / © IROZ GAIZKA / AFP
Le béarnais Thibault Daubagna lors de la rencontre Section paloise-Lyon, ce 7 avril 2019 pour la 21e journée de Top14 / © IROZ GAIZKA / AFP

La Section paloise a bien résisté face à Lyon, auteur d'un premier acte efficace, mais qui a eu toutes les peines du monde à tenir la distance au stade du Hameau. Les Béarnais s'inclinent 24 à 27 mais empochent le bonus défensif ce dimanche, à l'occasion de la 21e journée de Top 14. 
 

Par Guillaume Decaix avec Hélène Chauwin

Lyon avait tout à perdre, Pau rien à gagner dans son stade du Hameau. Ce sont donc logiquement les joueurs du Lou qui mettent la pression en début de rencontre.  Sur un ballon volé en touche, le seconde ligne sud-africain Hendrick Roodt conclut dans l'en-but palois dès la 5e minute de jeu. 

Trois minutes plus tard, les Lyonnais enfoncent un peu plus le clou. Ngatai casse deux plaquages dans l'axe puis sert Thibaut Regard. Le centre marque sous les poteaux. 

Piqué au vif, mené 14/0, Quentin Lespiaucq réplique avec la première vraie incursion paloise dans le camp lyonnais. 

Six essais seront marqués dans la partie dont un du "doyen du jour" Thomas Domingo. Pau court après le score mais va faire trembler les joueurs Lou grâce à ses pénaltouches notamment. 

Les Verts reviennent à trois points des Lyonnais, avant de commettre la faute de trop, un en-avant à 3minutes de la fin du match.  Les hommes de Pierre Mignoni ne rendront plus le ballon.
Lyon s'impose 27 à 24 et reste en course pour les phases finales. 

La Section paloise décroche un honorable bonus défensif. Au classement, la Section paloise reste 11e.
 

"C'est dur à vivre pour tout le monde", confie Mannix

Simon Mannix, le manager de Pau a ré&agi à l'issue du match :
"Il reste cinq matches jusqu'àla fin de la saison avec plein de choses à jouer pour faire grandir nos jeunes. J'aimerais gagner beaucoup plus. C'est la septième fois que nous perdons à la maison. C'est dur à vivre pour tout le monde, le staff, les joueurs. Mais les quarante minutes de la deuxième mi-temps donnent raison à nos convictions. Même dans une saison longue et difficile, il faut rester positif".
 

Sur le même sujet

Blues passions à Cognac : Lavilliers et Yarol

Les + Lus