Transat Jacques Vabre : dernier round pour les skippers de Poitou-Charentes

Dernières heures de navigation pour les skippers en lice pour la Transat Jacques Vabre. Partis du Havre le 7 novembre dernier, ils devraient rejoindre, dès ce soir pour les premiers, le port de Fort-de-France, en Martinique.

Après 15 jours de course, c’est la dernière ligne droite pour les skippers de la plus célèbre des transatlantiques en double. La première embarcation est en effet attendue en milieu de soirée en Martinique…

Le SVR-Lazartigue à plein régime

Du côté des skippers de Poitou-Charentes, le Charentais François Gabart et son partenaire Tom Laperche ont conservé leur 3e place de la catégorie Ultime (32m).

A bord de leur SVR-Lazartigue, ils ont emprunté un itinéraire alternatif dédié aux plus grosses embarcations de la Transat, longeant notamment l’est des côtes brésiliennes jusqu’à l’archipel de Trindade et Martim Vaz, à 1100 km du Brésil.

Et s’ils ne risquent de rejoindre Fort-de-France que demain, il faudra les surveiller : avec une moyenne de plus de 25 nœuds, ils sont déjà parvenus à gagner plus de 300 milles nautiques en 24h.

Belle remontée pour Julien Pulvé

Ils faisaient figure de favoris aux premières heures de la course… Le Rochelais Julien Pulvé et son partenaire Ian Lipinski avaient reculé en 7e position il y a une semaine. Ils occupent désormais la 3e place en Class 40 (12m, la catégorie la plus représentée de la course), une évolution remarquée et remarquable.

Derrière eux, le duo formé par la Rochelaise Amélie Grassi et Marie Riou campe la 10e position depuis le 15 novembre dernier.

Dans la catégorie Ocean Fifty (15m), pas de changement pour l’équipage du Koesio. Le Saintais Xavier Macaire et Erwan Le Roux conservent leur 2e place. Sam Goodchild et le Rochelais Aymeric Chappelier en gagnent une et occupent désormais la 3e position.

Quelques places perdues…

Du côté de la catégorie Imoca (des bateaux monocoque de 18m), Charlie Dalin et Paul Meilhat qui portent les couleurs de la mutuelle des Deux-Sèvres Apivia ont, eux, cédé leur première place à l’embarcation LinkedOut du Dunkerquois Thomas Ruyant et son partenaire réunionnais Morgan Lagravière. Mais ils se disent toujours aussi déterminés…

En 9e position la semaine dernière, le Charentais Yannick Bestaven et Jean-Marie Daunis ont quant à eux perdu une place à bord du Maître Coq IV en catégorie Imoca.

Le classement, mis à jour toutes les heures, est consultable sur le site de la Transat Jacques Vabre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transat jacques vabre sport voile