• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

35 millions de compteurs communicants Linky, fabriqués en partie dans la Vienne, vont être installés

ERDF va installer 35 millions de compteurs intelligents Linky. / © AFP
ERDF va installer 35 millions de compteurs intelligents Linky. / © AFP

Ce 1er décembre 2015, ERDF va commencer à installer dans tous les foyers français 35 millions de compteurs Linky,ce vaste chantier va durer six ans. Ces boîtiers téléopérables sont fabriqués dans pour EDF dans six entreprises dont celui de l'américain ITRON à Chasseneuil-du-Poitou.

Par C.H avec AFP

Jusqu'à 40.000 compteurs électriques communicants vont être posés chaque jour.
Finis les passages du technicien chargé de relever les compteurs: la consommation sera mesurée en temps réel et transmise une fois par jour jusqu'au fournisseur d'électricité, permettant une facturation plus précise que celle basée sur des estimations. Et tout cela sans surcoût pour le consommateur.
Ces compteurs de nouvelle génération peuvent recevoir des ordres à distance, par exemple pour une mise en service ou un changement de puissance.


Le compteur Linky obligatoire

Après une expérimentation à grande échelle à Lyon et en Indre-et-Loire, une première vague de trois millions d'appareils sera installée d'ici à fin 2016, avant le lancement de son cousin pour le gaz, Gazpar, par GRDF.
"On ira jusqu'à la pose de huit millions de compteurs par an, soit 40.000 compteurs par jour", souligne Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez ERDF, une filiale d'EDF. 
Pas moyen d'y échapper, le remplacement des anciens boîtiers est obligatoire, rappelle le gestionnaire, qui pose avec Linky la première brique des futurs réseaux électriques intelligents ("smart grids"), capables d'intégrer la production intermittente issue des énergies renouvelables.
Pour communiquer, Linky envoie un signal crypté sur le circuit électrique vers un concentrateur, lequel le relaie via le réseau de téléphonie GPRS à ERDF, qui communique l'index aux fournisseurs.


Des économies estimées à 1%           

Le client pourra aussi suivre sa consommation journalière sur un portail internet sécurisé. C'est d'ailleurs l'argument phare pour vanter Linky: il inciterait à davantage de modération, avec à la clé une facture allégée.
Mais les bienfaits réels de Linky font débat, notamment les gains liés à la maîtrise de la demande. Ainsi, les données de consommation ne seront accessibles qu'en kilowattheures. Seuls les ménages précaires pourront pour l'heure bénéficier d'un affichage en temps réel et en euros, en vertu de la loi de transition énergétique.
Le gendarme du secteur, la Commission de régulation de l'énergie (CRE), estime les économies possibles à 1%.


Indolore pour le consommateur

Pour le portefeuille des clients, le remplacement des anciens compteurs devrait être indolore, si le budget est respecté. La pose n'est pas facturée et l'investissement sera financé par les économies générées par Linky, notamment sur la relève des index.
Selon ERDF, la fabrication (par Itron, Sagemcom, Landis+Gyr...) et la pose (Solutions 30, Satelec, GMV...) des appareils devrait générer 10.000 emplois en France et compenser la baisse de régime progressive des relèves, qui mobilisent environ 2.000 personnes.
               
             
                
              





                

Licenciements chez Itron à Chasseneuil-du-Poitou

Le site de Chasseneuil-du-Poitou (86) de l'entreprise américaine Itron a connu cette année un plan social qui a conduit à une centaine de suppressions de postes. Seule le secteur de la fabrication des compteurs Linky a été épargné, ltron recentrant l'activité du site poitevin sur la fabrication de ces compteurs au détriment des services de recherche et de développement. Une situation qui fait craindre aux syndicats et salariés une fermeture possible du site de Chasseneuil-du-Poitou si les compteurs Linky ne sont plus fabriqués. 

Sur le même sujet

Master d'Hasparren de pelote basque : la blessure impressionnante de Peio Larralde

Les + Lus