• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Châtellerault : faut-il reconstruire la Main Jaune ?

La Main Jaune à Châtellerault après l'incendie et avant sa démolition qui a commencé ce mercredi. / © Marie-Noëlle Missud/ France 3
La Main Jaune à Châtellerault après l'incendie et avant sa démolition qui a commencé ce mercredi. / © Marie-Noëlle Missud/ France 3

A Châtellerault et au-delà, la destruction de la Main Jaune par un incendie dimanche soir a suscité beaucoup d'émotion. Une pétition en ligne a été lancée pour demander sa reconstruction mais les avis sont partagés. Le constructeur notamment, Francis Guyot, ne la souhaite pas. 

Par Christine Hinckel

Pour le constructeur de la Main Jaune, Francis Guyot, il n'est pas question de refaire la statue à l'identique, c'est ce qu'il a confié à notre journaliste, Jérôme Vilain.

"Il n'y aura pas de deuxième Main Jaune. On ne refait pas deux fois une aventure comme ça...Je n'en veux à personne. La Main Jaune a vécu son destin, maintenant on passe à autre chose. On va faire quelque chose qui va marquer encore Châtellerault."
 

Francis Guyot ne souhaite pas la reconstruction de la Main Jaune
Francis Guyot le constructeur de la Main Jaune à Châtellerault au micro de Jérôme Vilain.


 

En effet, si la Main Jaune n'est pas reconstruite à l'identique, on verra certainement une autre œuvre d'art érigée quelque part dans la ville.

 


Les "pour" et les "contre"

Dès l'annonce de sa destruction par un incendie survenu en marge du rassemblement des Gilets jaunes, une pétition a été lancée sur internet pour demander sa reconstruction.
"Qu'on aime cette sculpture ou pas, elle représentait la fibre ouvrière de la ville et était devenue un totem. Brûler de l'art nous rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire" écrit Romain Boeuf Alary, l'initiateur de cette pétition. Mais cette demande de reconstruction à l'identique ne convainc pas tout le monde à Châtellerault.

La Main Jaune, dont la démolition a commencé aujourd'hui, est une aventure collective. Imaginée par le sculpteur Francis Guyot, elle a été construite par des centaines de bénévoles et a été financée par des mécènes privés, entreprises ou particuliers. Beaucoup de ceux qui ont participé à sa construction pendant plusieurs années partagent l'avis de Francis Guyot. Ils pensent, eux aussi que reconstruire la Main Jaune à l'identique n'est pas souhaitable et qu'il faut faire autre chose. Cette nouvelle œuvre pourrait également rendre hommage à la tradition manufacturière et ouvrière de la ville.

Regardez le reportage de Asma Mehanna, Louis Claveau et D. Vador.
Intervenants : Romain Boeuf-Alary, Initiateur de la pétition pour reconstruire la Main Jaune; Michaël, Habitant de Châtellerault; Olivier De Linares, Retraité, constructeur bénévole de la Main Jaune.
Une pétition pour la Main Jaune








 

A lire aussi

Sur le même sujet

Wing ride

Les + Lus