CARTE. Vaux-sur-Vienne se transforme en village des lutins le temps des fêtes de Noël

Comme depuis cinq ans, une trentaine d'habitants de Vaux-sur-Vienne installent des décorations de Noël dans différents endroits de la commune. Le Covid-19 a chamboulé l'organisation, mais n'a pas empêché l'événement de se maintenir. 

Vaux-sur-Vienne et ses 580 habitants se parent des couleurs de Noël
Vaux-sur-Vienne et ses 580 habitants se parent des couleurs de Noël © Béné'Vaux

"On a gardé notre âme et nos yeux d'enfant", estime Jacqueline Trouvé, bénévole et cocréatrice du projet Béné'Vaux. Depuis cinq ans, avec une trentaine de personnes, elle installe des décorations aux quatre coins de la commune.

Las Vegas, les Champs-Elysées, la clairière des lutins, ou encore la banquise sont visibles à pied ou en voiture en suivant un parcours dédié : "les gens peuvent se promener dans la commune. Avec le lien Google ou avec le QR code, ils peuvent retrouver les différents pôles de décoration", explique Jacqueline Trouvé. 

La clairière des lutins
La clairière des lutins © Béné'Vaux

L'idée est née il y a cinq ans. "On voulait décorer le village parce qu'à l'époque, il n'y avait rien. Les décorations coûtaient trop cher. On a commencé à installer des petits lutins en bois, et d'année en année, le projet s'est développé."

Les Champs Elysées
Les Champs Elysées © Béné'Vaux

Un calendrier de l'avent original

Cette année, il y a même une nouveauté : 24 habitants de la commune sont invités à décorer une de leur fenêtre et à l'allumer à un jour précis pour créer un calendrier de l'avent. "On a trouvé l'idée durant le confinement, on s'est dit que si jamais on ne pouvait pas réinstaller nos animations comme d'habitude, on pourrait toujours décorer nos fenêtres et les allumer les unes après les autres."

Pour le 7 décembre, ces habitants de Vaux-sur-Vienne ont décoré et allumé leur fenêtre.
Pour le 7 décembre, ces habitants de Vaux-sur-Vienne ont décoré et allumé leur fenêtre. © Béné'Vaux

La mairie a participé financièrement, à hauteur de 200 euros, "pour les achats de guirlandes lumineuses et de peinture", mais sinon les Béné'Vaux font essentiellement de la récupération de bois. 

L'épidémie de Covid-19 a modifié l'organisation habituelle. "Avant, on se retrouvait plusieurs fois dans l'année pour en parler, là on a tout fait par mail et téléphone." Moins de moments passés ensemble, mais plus de surprises : "On ne savait pas ce que les autres groupes faisaient en décoration, donc on a découvert en même temps que les habitants non-bénévoles."

Désormais, la dynamique est lancée. Selon Jacqueline Trouvé, ils seraient de plus en plus nombreux à Vaux-sur-Vienne à participer et décorer aussi leur maison. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs