Les énergies renouvelables redonnent vie à Plaisance, dans la Vienne

Depuis 2014 cette petite commune rurale de la Vienne s'inscrit dans une logique de développement durable. Avec la création d'une société permettant un partenariat public-privé inédit autour des énergies renouvelables, elle espère pouvoir financer de multiples projets.

 

© FTV

Aurélien Tabuteau, maire de Plaisance depuis 2014, ne se résigne pas à la désertification de sa petite commune rurale du sud-est de la Vienne. Dès son premier mandat le jeune édile a pris des mesures concrètes pour améliorer le cadre de vie de ses administrés, la sobriété énergétique de sa commune, et la situation de ses finances. 

Isolation de tous les bâtiments publics et remplacements des chaudières conventionnelles, installation de panneaux solaires sur les bâtiments communaux permettant l’autoconsommation et la revente d’énergie, acquisition d’un véhicule technique électrique, transformation de l’ancienne poste vétuste en deux logements locatifs, organisation d'évènements...l'équilibre du budget municipal est maintenu et la commune compte une quinzaine de nouveaux habitants.

© FTV


Un modèle économique innovant


Pour aller plus loin dans l'aménagement de son territoire, Aurélien Tabuteau mise sur un projet ambitieux au montage financier inédit : prendre part au au capital des sociétés développant des projets de parcs éoliens et autres énergies renouvelables sur sa commune et les communes limitrophes.

Fort des conseils du bureau d'étude spécialisé dans l'environnement de son voisin de Montmorillon Philippe Moreau, et des préconisations des juristes du cabinet Fidal, la commune de Plaisance s'est associée ce 9 janvier à la société financière de Théon (appartenant à Philippe Moreau) pour constituer une SAS, société à action simplifiée. 

Baptisée Plaisance Green, cette société va permettre à la commune d'entrer au capital des sociétés de projet à hauteur d’un minimum de 10%, trois projets éoliens sont en cours à Plaisance selon le maire.

Les énergies renouvelables, une manne pour le développement rural


Pour Aurélien Tabuteau, il s'agit de poursuivre une transition énergétique prévue par la loi, et de dégager des financements pour des projets que le budget de fonctionnement de sa commune et la baisse des dotations de l'Etat et des collectivités ne permettent pas.

Un premier projet de lotissement d'une quinzaine de pavillons est en cours. Construits aux normes HQE en autonomie énergétique, ces pavillons situés sur de grandes parcelles seraient locatifs dans un premier temps, avec la possibilité d’accession à la propriété. Une demi-douzaine d'entre eux seraient dimensionnés et équipés pour accueillir des personnes âgées, seules ou en couple. Un projet dont le coût est estimé à 2,5 millions d'euros.

Un cimetière naturel, la mise en place d'un réseau de navettes pour faciliter la mobilité des jeunes et des anciens, un commerce ambulant, la mise à disposition d'un local pour les soins médicaux , chèque énergie, les idées ne manquent pas pour la revitalisation de Plaisance.

Et pour les financer la municipalité entend aussi prôner le développement de l'agrivoltaïsme : un double système combinant sur une même surface une culture et une structure photovoltaïque.

Reportage d'Isabel Hirsch, Laurent Gautier et Thierry Cormerais


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ruralité société énergies renouvelables énergie environnement