• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Fonderie alu à Ingrandes (86) : un repreneur déclaré et un délai d'un mois pour en trouver d'autres

Les salariés de la Fonderie du Poitou Alu ont mené un mouvement de protestation pendant plusieurs mois en 2011 / © Maxppp
Les salariés de la Fonderie du Poitou Alu ont mené un mouvement de protestation pendant plusieurs mois en 2011 / © Maxppp

Le tribunal de commerce de Lyon a accordé un délai supplémentaire d'un mois à Saint-Jean Industries (ex-Fonderie alu) pour trouver un repreneur pour le site d'Ingrandes dans le nord de la Vienne. A l'heure actuelle, un seul dossier de reprise a été déposé par un groupe anglais, Liberty House. 

Par Christine Hinckel

Saint-Jean Industries Poitou a été placé en redressement judiciaire à la fin du mois de novembre. Les repreneurs potentiels devaient se faire connaître avant le 28 janvier 2019. Ce délai a donc été prolongé d'un mois, jusqu'au 28 février, par le tribunal de commerce de Lyon.


Liberty House, seul repreneur déclaré

Selon nos informations deux repreneurs se sont manifestés par des lettres d'intention mais un seule offre "recevable" a été déposée, celle du groupe anglais Liberty House. Le tribunal statuera le 19 mars prochain.
Les représentants syndicaux de l'entreprise nous confirment ce mardi que Liberty House a annoncé qu'il supprimerait 215 postes sur les 350 actuels (plus 50 intérimaires) que compte le site et apporterait un investissement entre 4 et 5 millions d'euros.


Un engagement de Renault demandé par le tribunal, les salariés et les élus

Le Tribunal de Lyon a demandé que Renault établisse un plan de charge de travail avec le repreneur pour assurer la transition et aller vers une diversification de la production. Une demande soutenue par les représentants du personnel présents ce mardi à l'audience.

Le site d'Ingrandes est spécialisé dans la fabrication des culasses pour l'automobile et est confronté à un problème de renouvellement et de diversification de la production.

En novembre dernier, des élus de la Vienne avaient demandé au gouvernement de tout mettre en œuvre pour trouver rapidement un repreneur et de faire pression sur Renault, le principal et quasi unique donneur d'ordre à 80% de la Fonderie Alu et à 60% de la Fonderie fonte, pour s'investir dans la sauvegarde du site d'Ingrandes. 

L'audience du tribunal de commerce de Lyon qui s'est tenue aujourd'hui ne concernait que Saint-Jean Industries (ex-Fonderie alu), mais le site voisin de la fonderie alu est également en difficulté. Un PSE (Plan de Sauvegarde de l'Emploi) a été mis en place avec l'annonce de 103 suppressions de postes. Un projet de reprise globale des deux entités pourrait être envisagé si un repreneur se manifeste.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bayonne se barricade avant le sommet du G7 à Biarritz

Les + Lus