• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Une motion du Conseil Départemental de la Vienne contre la LGV Poitiers-Limoges

© MaxPPP
© MaxPPP

A Poitiers ce jeudi, le Conseil Départemental de la Vienne a adopté une motion pour redire son "opposition constanteau projet de LGV Poitiers-Limoges et regrette "fortement" l'annonce de François Hollande le 8 octobre dernier, visant à le relancer.

Par Christine Hinckel

La motion votée par une majorité de conseillers départementaux de la Vienne argumente cette position en soulignant que
cette opposition est fondée sur :
  • les contraintes inacceptables qu’il fait porter sur les riverains (particuliers, agriculteurs, entreprises, communes),
  • l’absence totale de financement (projet estimé à 2,5 Milliards d’Euros),
  • la non viabilité économique de l’exploitation de la ligne affirmée par la SNCF,
  • un bilan socio-économique global inacceptable pour les générations futures,
Cette motion rappelle aussi que pour les élus de la Vienne la décision du Conseil d'Etat d'annuler en avril dernier la Déclaration d’Utilité Publique, "met un terme au projet qui lui avait été soumis". 
Le Conseil Départemental dit "regretter fortement dans ces conditions l’annonce faite le Samedi 8 Octobre dernier, par le Président de la République, de le relancer, sans apporter aucune solution quant aux handicaps majeurs qu’il porte pour les territoires, sur son absence de financement, ni sur la viabilité économique de son exploitation future".


Moderniser les axes routiers et ferroviaires existants


Pour les élus du département de la Vienne ayant adopté cette motion, la priorité doit être donnée à l’aménagement de l'axe routier Poitiers-Limoges et la modernisation de la ligne de TER.



Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus