A Poitiers, le premier bar à chats de la ville est un succès

Situé rue Gaston Hulin, le Koby Coffee propose de venir déguster des produits faits maison tout en profitant de la compagnie d’une dizaine de félins. La formule semble séduire les habitants.
Léana attend les caresses des clients
Léana attend les caresses des clients © Colette Aubert - France Télévisions

Ici, on boit son café avec des compagnons… à quatre pattes. Au Koby Coffee, installé à Poitiers depuis septembre 2020 et ouvert depuis le 9 juin, clients et chats sont rois. "On a toujours voulu travailler avec les animaux" déclare Matthieu De Almeida, co-gérant de l’endroit. Il y a un an et demi, ce serveur et sa femme, vendeuse en boulangerie à l’époque, décident de sauter le pas."A l’origine, on voulait créer un refuge, mais c’était difficile. On était jeunes, il fallait des contacts et cela coutait cher. Alors on s’est dit pourquoi ne pas lier nos emplois qu’on aime, et notre passion pour les animaux, et créer un bar à chats."

« Une ambiance plus conviviale »

Aujourd’hui, entre 10 et 15 félins déambulent tous les jours au milieu des clients. Fiona, pictavienne de 24 ans, est ravie de déguster son smoothie ici. Pour Ambrine, une autre cliente venue découvrir pour la première fois le Koby Coffee, l’ambiance "est plus conviviale" avec ces compagnons à quatre pattes.

J’ai des perruches chez moi, je ne peux pas avoir de chat. C’est l’occasion de venir en caresser, je suis contente qu’un endroit comme celui-ci ait ouvert à Poitiers.

Fiona, cliente

Fiona et Ambrine profitent de la compagnie des chats.
Fiona et Ambrine profitent de la compagnie des chats. © Colette Aubert - France Télévisions

Un système d'adoption

Et pour ces derniers, rien de mieux que de se faire dorloter toute la journée à domicile. "Ils sont chez eux ici, c’est leur maison" sourit Matthieu De Almeida. Allongés sur les fauteuils, perchés sur les étagères, les félins sont tous issus du Refuge SPA de Poitiers. "Nous faisons office de famille d’accueil" explique Aurore Kazmierczak, gérante du bar. "Les chats sont mis ici en attendant d’être adoptés. Certains restent quatre jours, d’autres trois mois". Le couple privilégie les "laissés pour compte, qui ont une maladie ou un handicap" pour "leur redonner une seconde chance". Aurore a même reçu une formation pour assurer le processus d’adoption. "Des gens viennent chez nous pour adopter, mais il y a aussi des personnes qui viennent sans envie particulière et qui ont un coup de cœur pour un chat." Dans tous les cas, hors de question pour le couple de faire "de l’adoption à la chaîne". "On évite de poster des annonces pour éviter le côté "choix sur photo". Notre but, c’est de trouver des chats adaptés aux familles, de façon à ce que tout se passe pour le mieux par la suite" soulignent les deux gérants.

Aurore Kazmierczak et Matthieu De Almeida, gérants du bar, sont originaires des Deux-Sèvres.
Aurore Kazmierczak et Matthieu De Almeida, gérants du bar, sont originaires des Deux-Sèvres. © Colette Aubert - France Télévisions

Une formule qui fonctionne

Pour l’instant, Matthieu De Almeida et Aurore Kazmierczak se réjouissent du succès du concept. "Le bar fonctionne bien. On n’est pas ouvert depuis longtemps, mais on a de bons retours." Le week-end, "la salle est pleine", et il est même conseillé de réserver pour s’assurer d’avoir une table. Le Koby Coffee est ouvert du mardi au vendredi de 12h à 19h30, et le samedi de 12h à 19h.

Entre 10 et 15 chats vivent au milieu des clients.
Entre 10 et 15 chats vivent au milieu des clients. © Colette Aubert - France Télévisions
Dans le bar, les chats se cachent dans tous les recoins.
Dans le bar, les chats se cachent dans tous les recoins. © Colette Aubert - France Télévisions

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature idées de sorties sorties et loisirs consommation économie