L'abbaye de la Réau, dans le sud de la Vienne, s'ouvre au public

© Anne-Marie Baillargé - Francetv
© Anne-Marie Baillargé - Francetv

La 6e édition du Salon Proxi'Loisirs réunit tout ce week-end au Parc des Expositions de Poitiers les différents acteurs touristiques du Poitou, l'occasion de découvrir des pépites, souvent méconnues du grand public, comme l'abbaye de la Réau, dans le sud de la Vienne.

Par François Gibert

Le département de la Vienne est surtout connu pour le Futuroscope, véritable aspirateur à touristes dans un département rural. Mais ce n'est pas la seule attraction et c'est tout l'enjeu de ce salon : comment conserver les visiteurs et leur proposer d'autres centres d'intérêt :

Il nous faut développer l'offre et la commercialiser, en particulier les structures d'accueil de qualité

Isabelle Barreau, chargée du tourisme au Conseil départemental de la Vienne

Exemple de ces structures d'accueil de qualité : l'abbaye de Réau, à Saint-Martin l'Ars, dans le sud Vienne. Située en pleine campagne dans la vallée du Clain, elle a été achetée en automne 2016 par Michel Guyot, déjà propriétaire du château de Saint-Fargeau.  Il souhaite la rénover en famille et profite du salon Proxi'Loisirs pour faire connaître son projet et ouvrir les portes de l'abbaye au public. 

 

On aime s'investir mais surtout partager et transmettre aux générations futures cet amour du patrimoine, ce qui fait la richesse de notre territoire

Noémi Brunet-Guyot, propriétaire de l'Abbaye Royale de la Réau

abbaye de la Réau

L'abbaye de La Réau devient donc un moyen de rassembler le public autour de plusieurs projets, création d'un centre de formation pour jeunes à l'art de la pierre ou encore permettre au public de plonger dans une vie de moine.

Le reportage d'Anne-Marie Baillargé et Philippe Roy

Abbaye de la Réau
Reportage d'Anne-Marie Baillargé et Philippe Roy - Intervenants : Noémi Brunet-Guyot, propriétaire de l'Abbaye Royale de la Réau / Michel Guyot, propriétaire de l'Abbaye de la Réau




L'abbaye de la Réau

Fondée au XIIème siècle sous la protection d’Alienor d’Aquitaine,  l’abbaye est située aux confins du Poitou et de la Marche dans un lieu assez reculé pour qu’une communauté de chanoines puisse y vivre conformément à la règle établie par St Augustin.
A la fin du XIIIème siècle, l’abbaye connaît un développement considérable, elle étendra son pouvoir spirituel jusqu’en Bretagne par l’intermédiaire de nombreux prieurés.
La dissolution des ordres monastiques entraîne la dispersion des moines en 1791. Puis en 1798 la vente des bâtiments comme biens nationaux marque le début du démantèlement de l’église.
Un pensionnat y est installé sous l’Empire. En 1824, Nicolas du Verrier de Boulzac achète la Réau pour la transformer en demeure privée.
L’abbaye est classée monument historique depuis 1941.

Sur le même sujet

A Bordeaux, le combat du Diaconat pour l'inclusion par le logement

Près de chez vous

Les + Lus