"Je suis en proximité avec les gens tous les jours" : ancien avocat, il décide de devenir fromager

Florian Rétif est artisan fromager depuis juin 2023. Anciennement maître du barreau, il a mis sa robe au placard. Il décide fréquemment de partager ce changement de vie professionnelle avec des plus jeunes en recherche d'emploi.

Dans le cœur de la commune de Vivonne se trouve, depuis peu, une petite fromagerie. Tenu par Florian Rétif, le gérant de cette boutique possède un parcours professionnel atypique et inspirant. Issue d'une famille d'ostréiculteurs, il commence à faire ses premiers pas dans la vie active dans le commerce équitable, notamment au Mexique. De retour en France, il reprend des études de droit à Poitiers jusqu’à obtenir un doctorat en propriété intellectuelle, spécialisé dans la protection des produits du terroir.

Une "reconversion parfaite"

Il enfile sa robe d'avocat pendant plusieurs années, jusqu'au jour où "un déclic" est apparu dans ses pensées. "J’avais envie d’être bien, d’avoir des relations tous les jours avec les clients, révèle Florian Rétif. Je me suis dit : pourquoi pas passer le cap ? J’ai choisi un métier de bouche, où je suis en proximité avec les gens tous les jours. Vendre des bons produits, c’est quand même autre chose que traiter du contentieux ou du conflit. C’est cela qui m’a donné envie de me mettre à mon compte, d’ouvrir mon commerce de proximité et de devenir fromager".

Un vrai bonheur de travailler le fromage, c’est moins austère que le palais de justice.

Florian Rétif

Fromager

C'est un projet qui longuement mûrit dans sa tête. Un choix cornélien puisqu'il n'est pas évident de passer d'avocat à fromager du jour au lendemain. "Ce n’est pas un choix évident parce que passer d’avocat à commerçant, c’est quand même deux mondes différents. Après de longues études, devenir fromager, ce n’est forcément accepter par tout le monde, la sphère familiale, les amis. Il faut tout de même se préparer et bien démontrer à tout le monde que cette voie est possible, qu’on peut réussir, à tout moment dans sa vie. C’est un vrai bonheur de travailler le fromage, c’est moins austère que le palais de justice", dit-il avec le sourire.

Cette nouvelle boutique ravit les habitants de la commune. Et ici, cette reconversion n'étonne pas vraiment. "Je trouve que sa reconversion est parfaite. Il vit de sa passion, c’est très bien. Ma génération n’aurait jamais eu l’idée de faire cela", raconte une de ses clientes.

Transmettre son parcours et son savoir

Cette vie professionnelle, Florian Rétif a décidé de la partager auprès de plus jeunes vivant dans la région. Réunis autour de la table de la mission locale rurale Centre Sud Vienne, des jeunes, en recherche d'emploi, viennent écouter son histoire. "Moi-même, j'avais beaucoup de questions. C’est important pour moi de leur transmettre cette expérience pour qu’ils puissent se dire, qu’à tout moment de la vie, on peut changer de travail. Dans notre vie, on passe beaucoup de temps au boulot. Il vaut mieux être bien dans ses bottes au travail pour être bien dans sa vie", explique le fromager.

Il est possible de se tromper et malgré tout, on peut rebondir.

Morgane, 24 ans

En recherche d'emploi

Un moment d'écoute qui est grandement appréciée par la jeunesse locale, comme Morgane, âgée de 24 ans en pleine réorientation dans le commerce et qui souhaite créer une entreprise de bijoux artisanaux. "C’est super intéressant. On entend dès notre plus jeune âge qu’il faut trouver un travail tout de suite, que l’on fasse des études pour… Les personnes comme lui, ne restent jamais plus de 10 ans dans la même entreprise, et se reconvertissent tout au long de leur vie. Il est possible de se tromper et malgré tout, on peut rebondir".

En quelques mois, Florian Rétif a déjà trouvé sa clientèle. Un succès qui l'a poussé a recruté une personne. L'ancien avocat envisage maintenant d'agrandir sa fromagerie.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité