• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Charente : toute la RN 10 entre Poitiers et Bordeaux est désormais à 2x2 voies

La route nationale 10 / © Jérôme Deboeuf, France Télévisions
La route nationale 10 / © Jérôme Deboeuf, France Télévisions

La route nationale 10 est désormais totalement à 2x2 voies entre Poitiers et Bordeaux. Les travaux sur le dernier tronçon au sud de Barbezieux, qui demeurait sur 2 voie, sont terminés.

Par Sophie Goux

C'est un point noir routier qui disparait, la route nationale 10 est désormais à deux fois deux voies sur toute la distance entre Poitiers et Bordeaux. Le dernier tronçon qui restait à deux fois une voie, entre Touvérac et Chevanceaux a ouvert à la circulation.
Et cette ouverture marque aussi la fin d'un chantier qui s'est étalé sur plus de 45 ans ! 

La promesse d'une mise à deux fois deux voies de l'ensemble du trajet remonte à 1973, les élus du département n'avaient pas apprécié que l'autoroute A10 ne passe pas en Charente. Depuis les travaux n'ont jamais vraiment cessé. Certaines portions ont été mises à trois voies, d'autres de plus en plus nombreuses, à deux fois deux voies. Et finalement les onze derniers kilomètres ont été aménagés.

Aménagements et sécurisation

 Mais passer toute la route à deux fois deux voies ne signifie pas la fin des dangers. Il reste encore par exemple, dans le nord du département des intersections non sécurisées. Si l'on veut aller d'un côté à l'autre de la route nationale, il faut la traverser, et ce n'est pas sans risque. D'autres intersections ont été sécurisées, soit par un passage souterrain, soit par un pont, pour permettre de traverser sans danger.
 

Reste le problème des camions

Pour autant, la route nationale 10 reste dangereuse à cause des camions qui l'empruntent. Ils sont plus de 10.000 par jour en Charente à prendre la route, gratuite, plutôt que l'autoroute, payante. Certains ne font que traverser le département, ce qui pousse certains responsables politiques à faire des propositions. C'est le cas de Nicole Bonnefoy, sénatrice socialiste qui a lancé une pétition pour intedire le transit par la route nationale.

Il y a une autoroute parallèle, ceux qui ne font que traverser le département, doivent prendre l'A10.
- Nicole Bonnefoy, sénatrice (PS) de Charente.

La sénatrice a déposé un amendement à la loi mobilité lors de son passage devant le sénat, mais il n'a pas été retenu.

Sur le même sujet

Le concours de peinture du Cadre d'or à Périgueux

Les + Lus