Cet article date de plus de 4 ans

Chauvigny (86) : le colza, du champ à l’assiette

Les agriculteurs qui préfèrent se diriger vers les circuits courts sont de plus en plus nombreux. Parmi eux, certains ont créé des ateliers de transformation pour fabriquer de l'huile de colza destinée à la cuisine, principalement utilisée pour l'assaisonnement des plats.
Une fleur de Colza dans un champ de Chauvigny (86)
Une fleur de Colza dans un champ de Chauvigny (86) © France 3 Poitou-Charentes / AM Baillargé
A Chauvigny dans la Vienne, Jean-François Lidon possède 25 ha de colza qu'il transforme en huile consommable. Installé en agriculture raisonné, ce céréalier a eu l'idée il y a 11 ans de créer un atelier de transformation pour s'assurer un revenu supplémentaire. Il a associé son épouse Roselyne au projet.
Objectif : fabriquer du champ jusqu'à l'embouteillage. 

durée de la vidéo: 01 min 56
Chauvigny (86) : le colza, du champ à l’assiette

Aujourd'hui, Jean-François Lidon produit 3 000 litres d'huile de colza par an. Une huile pressée à froid pour préserver les oligo-éléments.
Il n'a pas eu de mal à séduire quelques magasins fermiers, consommateurs en mal d'Oméga 3 et chef de cuisine à la recherche de produit aux odeurs et goûts originaux.

Des bouteilles d'huile de colza.
Des bouteilles d'huile de colza. © France 3 Poitou-Charentes / AM Baillargé

Après avoir récolté le colza en juillet, Jean-François lance sa fabrication d'huile 2 à 3 fois par an. Et sachez que rien ne se perd, le résidu, l'écorce de la graine, est transformée en tourteau pour l'aliment du bétail.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie cuisine gastronomie sorties et loisirs