Chenilles processionnaires et animaux domestiques, une coexistence dangereuse

Avec le retour du soleil et des températures plus douces, les chenilles processionnaires quittent leur nid. Elles peuvent représenter un risque pour la santé des humains et des animaux domestiques.

Elles commencent à sortir de leurs cocons blancs accrochés aux arbres dès qu'il commence à faire un peu plus chaud. On les repère vite sur le sol, elles circulent en longue colonnes, les unes derrière les autres. Les chenilles processionnaires sortent en ce moment. Une sortie plutôt brève, puisqu'elles vont aller s'enfouir dans le sol pour tisser leur chrysalide et se transformer en papillon. Mais avant de s'enfouir, elles circulent dans la campagne. Et ce n'est pas sans danger pour les humains et pour les animaux domestiques.

Les poils urticants peuvent provoquer des réactions allergiques chez les humains. Avec des rougeurs sur les mains, le cou ou le visage. Ces réactions peuvent être accompagnées de troubles respiratoires. Si les poils sont en contact avec les yeux  ou si l'on est sujet aux crises d'asthme par exemple, il est recommandé de consulter rapidement un médecin.

Un danger qui peut être mortel pour les chiens

Pour les animaux, le danger peut être carrément mortel. Ce sont les chiens surtout qui sont concernés, les chats de façon plus rare et plus accidentelle.

Les chiens et notamment les chiots inexpérimentés risquent d'ingérer des poils urticants libérés par la chenille en cas de stress. Si les poils arrivent dans l'estomac, ils peuvent entraîner une envenimation de l'œsophage et de l'estomac qui provoque des vomissements. La consultation d'un vétérinaire est indispensable. 

L'un des effets le plus grave concerne la langue du chien. L'inflammation de la langue et des gencives provoquent d'abord une hyper salivation, puis si le chien n'est pas traité une nécrose de la langue.

Si on laisse faire, la langue va se nécroser, se gangréner. Un chien sans langue ne peut plus manger, il va mourir.

Docteur Charles Perrochon, vétérinaire

Le vétérinaire explique qu'il traite dans sa clinique des chiens et des chiots qui ont été en contact avec des chenilles processionnaires depuis quelques jours. " Les traitements sont efficaces, mais il faut agir vite. Chez certains chiens, ça passe vite, mais sur d'autres il peut y avoir un choc anaphylactique" alerte-t-il. Il recommande aux propriétaires de chiens de prendre avec eux une bouteille d'eau claire en allant en promenade. "Cela permet de rincer rapidement la bouche ou les yeux de votre chien s'il a été en contact avec des chenilles. Ensuite il faut aller consulter le vétérinaire."

La saison des chenilles processionnaires dure quelques semaines au printemps. Elle bat son plein en ce moment, mais certaines années elle commence dès le mois de février.