• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Une chercheuse poitevine primée pour ses travaux sur Alzheimer

L'équipe scientifique a étudié les interactions entre le cerveau et le sang des patients souffrant de la maladie Alzheimer / © Thomas Chapuzot (FTV)
L'équipe scientifique a étudié les interactions entre le cerveau et le sang des patients souffrant de la maladie Alzheimer / © Thomas Chapuzot (FTV)

100.000 euros, c'est la dotation remportée par le Professeur Guylène Page et son équipe. Leurs recherches portent sur la maladie d'Alzheimer et les interactions entre le cerveau et le sang. Cet argent arrive à point nommé pour financer un nouveau laboratoire.

Par Marie-Ange Cristofari

L'équipe de recherche dirigée par Guylène Page, NEUVACOD, pour unité neuro-vasculaire et troubles cognitifs de l’Université de Poitiers, est donc récompensée.  

Les chercheurs travaillent sur le réseau de vaisseaux sanguins qui nourrissent le cerveau mais servent aussi de barrière de protection aux neurones. Ils ont découvert que cette barrière, qui comprend 5 couches de cellules différentes, peut souffrir de dysfonctionnement, comme c'est le cas chez les malades atteints d'Alzheimer. 
 

Une enveloppe pour de nouveaux moyens



Il a fallu plusieurs années à ces scientifiques pour comprendre ces interactions entre le sang et le cerveau, dans des conditions un peu compliquées, en raison d'un espace de travail trop petit. Une seule hotte, un incubateur, à partager pour une 20 aine de personnes. Pour utiliser ces équipements au mieux, un planning a été établi.

Le prix de la fondation Claude Pompidou, remporté par l'équipe de Guylène Page, va permettre de construire un nouveau lieu. Mais pour l'instant, l'unité neuro-vasculaire et troubles cognitifs attend une réponse de l'Université de Poitiers pour installer ce laboratoire. Un passage obligé pour  poursuivre ces recherches qui peuvent être adaptée à d'autres pathologies comme le cancer.

 
Equipe chercheurs poitevins récompensés pour leurs travaux sur la maladie Alzheimer
Les chercheurs de l'unité neuro-vasculaire et troubles cognitifs de l’Université de Poitiers travaillent sur le réseau de vaisseaux sanguins qui nourrissent le cerveau mais servent aussi de barrière de protection aux neurones.  - France 3 Poitou-Charentes


 

Sur le même sujet

Incendie à Notre-Dame-de-Paris : Colossus, le robot des pompiers fabriqué à La Rochelle dans la fournaise du brasier

Les + Lus