• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Vienne : la centrale de Civaux présente des “performances en matière de sûreté inférieures à la moyenne du parc”

La centrale de Civaux est située sur les rives de la Vienne. / © Ingrid Gallou / France 3 Poitou-Charentes
La centrale de Civaux est située sur les rives de la Vienne. / © Ingrid Gallou / France 3 Poitou-Charentes

Près de Poitiers, la centrale nucléaire de Civaux est surveillée de près par l'Autorité de sûreté nucléaire. En 2018, le gendarme du nucléaire considère que "des erreurs de maintenance ont été commises", ce qui la place "en retrait" de la moyenne nationale en matière de sûreté.

Par Cl.M.


La centrale nucléaire de Civaux, près de Poitiers, est-elle sûre ?
 

Selon l'Agence de sûreté nucléaire, en 2017, "les performances de la centrale nucléaire de Civaux en matière de sûreté nucléaire et de protection de l’environnement rejoignent globalement l’appréciation générale que l’ASN porte sur EDF, et (...) ses performances en matière de radioprotection s’en distinguent de manière positive".


Des "erreurs de maintenance"


Seulement voilà, un an plus tard, le gendarme du nucléaire pointe du doigt "des erreurs de maintenance". 

Selon Hermine Durand, cheffe de la division de Bordeaux de l'Autorité de sûreté nucléaire, "la centrale de Civaux présente des performances en matière de sûreté qui sont en retrait par rapport à la moyenne du parc (français) en 2018".

La raison : en 2018, l'ASN a simulé le déversement accidentel d'acide chlorhydrique et pointé du doigt une défaillance pour y faire face. Depuis des mesures ont été prises, en attendant la création d'un bassin de rétention des eaux usées.

Implantée au bord de la Vienne, le centrale de Civaux est la dernière née des installations françaises, en activité depuis 1997.

Avec 19 milliards de kilowatts, elle produit chaque année la moitié de la consommation électrique de Nouvelle-Aquitaine.

Reportage de François Bombard, Stéphane Bourin, Marion Ptak, François Gallard et Christophe Pougeas.

Intervenants : Hermine Durand, cheffe de la division de Bordeaux Autorité de Sureté Nucléaire - Jérémie Zingg, ingénieur environnement CNPE Civaux (86) - Roland Caigneaux, administrateur de l'association Vienne Nature (86) - Mickaël Gevrey, directeur CNPE Civaux (86).

A lire aussi

Sur le même sujet

Master d'Hasparren de pelote basque : la blessure impressionnante de Peio Larralde

Les + Lus