Cet article date de plus de 3 ans

Les conséquences de la grève des cheminots pour les hôtels situés près du Futuroscope

La grève de la SNCF perturbe les réservations dans les établissements hôteliers situés près du Futuroscope (Vienne). Entre annulation et réservation à la dernière minute, les hôtels ne sont pas complets en cette période de vacances.
Par rapport à la même période de vacances de date à date, on s'aperçoit qu'il nous manque 400 à 500 chambres pour le mois d'avril", déplore Dominique Camaille, directeur du Novotel. Depuis le début de la grève des cheminots, les hôtels situés près du Futuroscope font face à de nombreuses annulations. Certains particuliers continuent toutefois de réserver, mais à la dernière minute.

Mais la météo maussade de ces derniers jours pourrait aussi expliquer le désintérêt pour les chambres d'hôtels. En effet, seulement 6 à 7 % des visiteurs du Futuroscope viennent en train. La fréquentation pour le parc n'est donc pas réellement impactée par la grève.

La grève des cheminots impacte les établissements hôteliers situés près du Futuroscope

Au Futuroscope, la direction s'est adaptée à la situation en anticipant : elle est en contact direct avec la SNCF. Grâce à cette étroite communication, "on a la possibilité, pour un certain nombre de clients, de reporter leur séjour sur une date ultérieure où on espère qu'il n'y aura pas de grève, précise Pierre Watrelot, responsable des ventes France du Futuroscope. On peut également annuler la réservation, en accord avec les hôteliers avec lesquels on travaille".

Pour les groupes qui sont acheminés par des trains spéciaux, la direction a prévu d'autres solutions si leur moyen de transport ne circule pas : des bus pourront par exemple être affrétés. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
futuroscope loisirs sorties et loisirs grève économie social sncf transports société