Coronavirus. Les entreprises du Bâtiment et Travaux Publics dans l’expectative

La crise sanitaire et le confinement dû au coronavirus ont arrêté la plupart des chantiers du BTP. Un décret autorise les fournisseurs de matériaux à rouvrir leur porte en ce début de semaine. De leur côté, les entrepreneurs dénoncent des consignes contradictoires de la part du gouvernement.
Artisan carreleur continuant à travailler
Artisan carreleur continuant à travailler © Stéphane Bourin - France Télévisions
"Plus de 90% des chantiers de la Vienne sont actuellement arrêtés". C’est le constat de Jérôme Beaujaneau, président de la fédération française de bâtiment de la Vienne. La crise sanitaire du Covid-19 frappe de plein-fouet les entreprises du BTP qui tournent au ralenti.

La semaine dernière, Muriel Pénicaud, la ministre du travail, avait provoqué un tollé dans le secteur du bâtiment en accusant une fédération du secteur de "défaitisme". Les entrepreneurs du BTP jugeaient intenables la reprise des chantiers avec ce contexte sanitaire. Ils demandent plus de clarté de la part du gouvernement.

Le Président de la République nous dit le lundi ‘restez chez vous’. Le jeudi, la ministre du Travail nous qualifie d’irresponsable. C’est contradictoire, il y a un conflit entre la crise sanitaire d’aujourd’hui et la crise économique de demain.
- Jérôme Beaujaneau, président de la fédération française de bâtiment de la Vienne.

Réouverture de certains fournisseurs de matériel

Dans la lignée de cette déclaration polémique, le gouvernement a autorisé par décret la réouverture des entreprises de fournitures de matériaux de construction. Mais là aussi, ces derniers restent dans le flou.

On vit au jour le jour. Entre les contradictions du gouvernement et les entreprises qui ouvrent au compte-goutte c’est compliqué. On ne sait pas si on va ouvrir le lendemain.
- Damien David, responsable d’agence de Litt Poitiers.

Comme les contacts sont proscrits, il faut rivaliser d’imagination : "On a instauré une sorte de drive. La grille et l’agence sont fermées toute la journée. On fait rentrer nos clients un par un. On leur donne ensuite leur matériel avec notre véhicule directement et il reparte. Il n’y a plus de lien" explique Damien David.

A lire aussiCoronavirus : "Il y a urgence" pour le secteur du BTP qui "vient de vivre 48h chaotiques", alerte Jacques Chanut

Vers un apaisement des tensions ?

Pour calmer les tensions, le gouvernement devrait publier prochainement un guide des bonnes pratiques avec l’appui de l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics. Aussi, les entreprises ne devraient pas écoper d’une amende si elle demande à ses salariés de ne pas travailler pour des raisons sanitaires. Sinon elles peuvent demander le chômage partiel "qui n’a pas été refusé une seule fois dans la Vienne" se félicite Jérôme Beaujaunau.
 
Des produits de base chez les grandes enseignes (en livraison)
  • L'enseigne Leroy Merlin propose 6.000 produits de première nécessité et de dépannage sur son site internet (commande en ligne et retrait en magasin)
  • L'enseigne Castorama propose des produits essentiels, en retrait, sans contact, sous 48h (commande en ligne et retrait en magasin)
  • L'enseigne Brico Dépôt propose, via son site de e-commerce des produits pour la livraison à domicile.
     
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
travaux publics économie covid-19 santé société