Coronavirus. Un Poitevin de 34 ans, désormais guéri, bloqué à Wuhan en Chine

Publié le Mis à jour le

Parti en vacances à Wuhan avec son épouse chinoise, un ingénieur Poitevin de 34 ans a contracté le coronavirus. Désormais guéri, il est pour l'instant contraint de rester dans la ville. 


 

C'est Paris Match qui le révéle dans son numéro de cette semaine. Seul français atteint par le Covid-19 à Wuhan, épicentre de l'épidémie, un ingénieur de Poitiers de 34 ans est bloqué avec son épouse chinoise dans cette ville de la province du Hubei.

L'homme était parti, avec sa femme, rendre visite à sa belle-famille pour célébrer le Nouvel An chinois le 20 janvier 2020, deux jours avant le placement en quarantaine de Wuhan par les autorités chinoises. Seulement 198 cas d’infection au coronavirus sont alors confirmés, dont trois mortels. Mais face à l'évolution rapide de l'épidémie, le couple décide de partir et rejoint le 30 janvier 2020 la cohorte de français qui s'apprête à rentrer au pays grâce à un avion d'évacuation affrété par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Récusé pour des raisons médicales

C'est là que l'histoire prend un tout autre tournant pour l'ingénieur de 34 ans. Sans le savoir, il a contracté le coronavirus durant son séjour à Wuhan. "A l'arrivée de cet avion à l'aéroport international de Wuhan, on apprend qu'aucun patient présentant des symptômes ne pourra monter dans l'avion", précise Philippe Klein. Contacté par notre rédaction, ce médecin vit en Chine depuis six ans et dirige à Wuhan une clinique privée fréquentée par des expatriés. C'est lui qui a pris en charge le Poitevin. Sur place, les autorités françaises appliquent le "critère zéro". Le moindre signe est interprété comme un risque de contamination. Des médecins sont donc en charge de faire un triage médical à l'aéroport. L'homme, qui a de la fièvre, se voit donc récuser. Philippe Klein l'examine et confirme le diagnostic. L'ingénieur est infecté par le Covid-19.

La politique sanitaire à Wuhan est que les patients présentant des symptômes respiratoires peu sévères sont placés en quarantaine chez eux. Ceux présentant des symptômes sévères sont hospitalisés. Pour le cas de ce patient, il ne présentait pas de signes sévères, étant touriste, il est allé dans un hôtel.
- Philippe Klein, médecin français basé à Wuhan 

Il n'existe pour l'instant aucun traitement pour cette infection virale. Chez les jeunes patients, c'est le système immunitaire qui prend le dessus sur le virus.

Des injections d'antibiotiques

"Le virus entraîne des pneumonies typiques, donc il y a forcément une surinfection bactérienne qui se fait sur les lésions pulmonaires", précise Philippe Klein. Pour traiter cette surinfection, le médecin a injecté des antibiotiques puissants au Poitevin. Aujourd'hui, l'homme va mieux et ne présente plus aucun symptôme depuis plus de dix jours. 

Plus de 97 % des personnes infectées vont guérir de cette infection.
Philippe Klein, médecin français basé à Wuhan

Pour autant, le retour en France n'est pas encore gagné. "Les critères de guérison, c'est de ne plus avoir de symptômes cliniques, mais aussi d'avoir deux tests PCR négatifs à 24 heures d'intervalles". Et si le couple est rapatrié, tout comme pour les précédents ressortissants français, il serait mis en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée en France. Un nouvel avion d'évacuation devrait être affrété par les autorités françaises jeudi 20 février 2020. Peut-être un espoir pour l'ingénieur et sa femme, enfin, de rentrer chez eux.
 
Le coronavirus en France
Depuis le 24 janvier 2020, 12 cas d'infection au coronavirus ont été détectés en France. Au 18 février, sept patients sont guéris et quatre sont toujours hospitalisés. Un patient âgé de 80 ans est décédé le 14 février dernier.

Un site d'information sur le coronavirus a été mis en place par le gouvernement. Il mentionne notamment les mesures prises et les recommandations des autorités sanitaires.

Le Covid-19 a contaminé près de 73.500 personnes dans 25 pays et fait plus de 1.800 victimes. A l'heure actuelle, on estime à environ 500 le nombre de français enregistrés au consulat de Wuhan.