Décryptage du bouclier tarifaire qui plafonne la hausse de l'électricité à 15 %

En pleine crise énergétique, les interrogations sont nombreuses pour les ménages. C'est notamment le cas de ceux qui reçoivent leur facture d'électricité et qui ont du mal à retrouver trace du respect de l'engagement de bouclier tarifaire, promis par l'état.

C'est par le courrier de l'un de nos téléspectateurs que tout débute. Cet habitant de la Vienne constate une augmentation importante sur sa dernière facture d'électricité : 25 % hors taxes. Une hausse bien supérieure aux 15 % TTC prévus par le bouclier tarifaire du gouvernement. À première vue seulement, puisque le calcul est plus complexe qu'il n'y paraît. 

Comment se décompose une facture d'énergie ?

En effet, la facture du fournisseur d'électricité se décompose en trois parts quasiment égales : l'une concerne le coût réel de l'énergie, la seconde correspond à la part de distribution et la dernière représente les taxes.
La hausse de 25 % constatée par notre téléspectateur concerne en fait uniquement les coûts de l'énergie et de leur distribution, pas celle des taxes. La hausse de 25 % s'applique donc sur seulement deux tiers de votre facture, l'autre, celle des taxes étant stable.

La hausse est donc bien de 15 %

En pratique et en partant d'une facture moyenne d'un ménage, la facture respecte donc la hausse limitée des 15 %. Sans le bouclier tarifaire, la facture aurait quasiment doublé. En effet, selon la commission de régulation de l’énergie, la hausse des coûts de l’électricité atteindrait en réalité près de 100 % TTC. C’est l’État, via le bouclier tarifaire, qui va compenser le manque à gagner, pour limiter les conséquences pour les consommateurs.