Des chats pour lutter contre l'isolement des personnes âgées et tisser des liens

Aujourd'hui, partout dans la Vienne, de nombreuses personnes âgées vivent seules, isolées. Et au refuge SPA, des centaines de chats sont en attente d'une famille d'accueil. Partant de ces deux constats, pour lutter contre cet isolement, le réseau Part'âge et la mairie de Neuville-de-Poitou accompagnent ces personnes âgées vers l'adoption. La chatte Mina vient d'être la première adoptée par Ghislaine, 89 ans.

Quand Ghislaine aperçoit Mina dans sa cage, un sourire s'affiche immédiatement sur son visage. Elle vient chercher sa nouvelle compagne au refuge Secours et Protection des Animaux de Poitiers. Celle qui va être avec elle désormais, 24 heures sur 24.

"C'est un bonheur immense. Ça fait longtemps que je n'ai pas eu d'animal de compagnie. C'était trop compliqué pour moi de m'en occuper seule", assure Ghislaine.

Heureusement, grâce au réseau Part'âge, elle peut compter sur Ambre, une bénévole pour l'accompagner chaque semaine.

Je l'aiderai au maximum quand elle en aura besoin. Je passerais une ou plusieurs fois par semaine. Et si Ghislaine s'absente, je serais là pour m'occuper de Mina.

Ambre, bénévole du réseau Part'âge Haut Poitou

Mina quatre ans dont trois en refuge

Mina est une chatte "timide et gourmande", selon Caroline Langlois, responsable communication du refuge Secours et Protection des Animaux de Poitiers.

Agée de quatre ans, elle vient de passer les trois dernières années dans des refuges.

"C'est une chatte qui a le potentiel de vivre en famille. Comme la quasi totalité de nos chats, ils sont prêts et c'est une bonne action de les recueillir", rajoute Caroline Langlois.

Le refuge SPA de Poitiers, qui accueille 420 chats aujourd'hui, va quand même continuer d'intervenir pour le bien-être de Mina.

"ces personnes âgées sont familles d'accueil. Si il y a des opérations à faire, si il faut reprendre l'animal, nous nous en occupons. Nous sommes aussi là pour prendre le relais avec notre savoir-faire", précise Caroline Langlois.

Lutter contre l'isolement des personnes âgées

Ce projet a été initié par le réseau Part'âge et la mairie de Neuville-de-Poitou. 

"Nous nous sommes tournés vers le refuge Secours et Protection des Animaux qui a été ok de suite. Ils ont plein de chats à donner, et nous de nombreuses personnes âgées sont intéressées", souligne Isabelle Capet, adjointe à la mairie de Neuville-de-Poitou. 

Le point de départ de cette initiative est un constat, "beaucoup de personnes âgées en milieu rural sont isolées comme ici dans la Vienne. Elle n'ose pas prendre d'animaux par peur alors que ça leur permettrait de sortir de l'isolement", déclare Monique Brugiroux du réseau Part'âge. 

Pour aider les personnes âgées, la MSA, la sécurité sociale agricole, offre même un kit d'accueil avec des croquettes. 

"Ca va servir pour les encourager", affirme Thérèse Devillers, chargée de missions CIF-SP, Centre d'information et de formation des services à la personne.

Avec 15 bénévoles dans le réseau Part'âge, d'autres chats vont bientôt être adoptés, c'est le cas notamment à Poitiers.

"Nous sommes prêts. Et nous arrivons aussi à attirer de nouveaux bénévoles, car eux aussi sont intéressés et veulent recréer ce lien social", admet Thérèse Devillers.

Grâce à cette initiative, dans la Vienne rapidement, le chat risque de devenir "non pas le meilleur ami de l'homme, mais au moins, celui des personnes âgées".