Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers : "l'aéroport, c'est 35 euros par voyageur, financé par les collectivités"

Florence Jardin, présidente divers gauche de la Communauté urbaine de Grand Poitiers mais aussi maire de Migné-Auxances, était l'invitée de Jérôme Vilain dans Dimanche en politique du 21 février.

Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers
Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers © France Télévisions

Le 10 juillet 2020, Florence Jardin a été élue présidente divers gauche de la Communauté urbaine de Grand Poitiers, elle succédait ainsi au socialiste Alain Claeys.

"Je souhaite constituer un territoire avec ces 40 communes, la priorité est d'aller sur le terrain, de rencontrer les élus et les acteurs locaux", a souligné Florence Jardin avant d'aborder le dossier de la mobilité, l'un des thèmes de prédilection de la nouvelle présidente.

Des pistes cyclables 

"Ce que l'on veut, c'est une solution pour chaque habitant, on peut avoir du covoiturage, des bus scolaires, des parcs relais, on souhaite aussi renforcer ou développer des lignes TER" a détaillé Florence Jardin qui souhaite aussi favoriser la pratique du vélo.

"L'idée c'est de développer les pistes cyclables dans la première couronne pour pouvoir venir en vélo au centre de Poitiers".

35 euros par voyageur

Concernant l'aéroport, la présidente de Grand Poitiers a souligné que la communauté de communes finançait cette structure à hauteur de plus de 700000 euros.

Cela pose question, c'est 35 euros par voyageur. La question c'est de savoir jusqu'à quel point les collectivités peuvent soutenir financièrement ces infrastructures là, en tous cas Grand Poitiers n'ira pas au delà des 700.000 euros qu'elle consacre à cette structure,

Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers

Quelle sera la mobilité de demain, comment va t-on travailler et se déplacer demain et comment allons- nous le financer ? a argumenté l'invitée de Dimanche en politique tout en soulignant que l'aéroport avait des difficultés financières. 

Il faut répondre à ces questions en sachant que Chalair, le prestataire est en grande difficulté, il a annoncé un déficit de plus de 400.000 euros en 2020, la question, c'est qui paie ? s'est interrogée Florence Jardin.

Voir ou revoir Dimanche en Politique de ce 21 février

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique dimanche en politique environnement