Directive sur les travailleurs détachés portée par l'eurodéputée Elisabeth Morin adoptée à Bruxelles

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Prétot .

La commission des affaires sociales du Parlement à Bruxelles vient d'adopter la directive sur les travailleurs détachés. Cette révision était portée par la députée européenne poitevine Elisabeth Morin-Chartier.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Trente deux voix pour, huit contre et treize abstentions. La directive a été adoptée en fin d'après midi ce lundi 16 octobre par la commission des affaires sociales du Parlement européen à Bruxelles.
L'eurodéputée Les Républicains poitevine est co-rapporteure au Parlement pour la révision de cette directive. Elle travaillait depuis plus d'un an sur ce dossier.
C'était le premier test européen pour la réforme du travail détaché. Après la commission de l'emploi et des affaires sociales, ce sera à l'assemblée pleinière de se prononcer. Le vote est programmé le 26 octobre.

Si la directive est adoptée, le travailleur détaché devra avoir les mêmes éléments sur sa feuille de paye que le travailleur national.
Il devrait aussi avoir le même salaire minimum ainsi que des primes et des bonus identiques à ceux attribués par le pays d'accueil.

Après 18 mois de travail, de consultations et de négociations  les deux députées européennes en charge du dossier dont Elisabeth Morin-Chartier avaient bouclé leur rapport.

Dans ce texte, les parlementaires proposent aussi que la durée du détachement des travailleurs soit limitée à 24 mois. D’autre part, tous les frais liés au détachement (gîte, repas...) ne pourraient plus être déduits de la rémunération.
Regardez ce reportage de Jérôme Vilain, Antoine Morel et Maud Coudrin
durée de la vidéo: 01 min 51
directive travailleurs détachés

Elisabeth Morin-Chartier a brièvement pris la parole ce lundi devant la commission : 
durée de la vidéo: 01 min 06
Intervention d'E. Morin-Chartier au Parlement européen de Bruxelles


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité