Féminicide. Avant de se suicider, un sexagénaire a tué son épouse avec un fusil de chasse

Les corps d'un couple de sexagénaires ont été retrouvés dans le jardin d'un pavillon à Nieuil-L'Espoir dans la Vienne. Selon les informations du parquet, l'homme a tiré sur son épouse avec un fusil de chasse avant de se suicider.

À Nieuil-L'Espoir, dans la Vienne, les corps sans vie d'un couple, une femme et un homme âgés de 60 ans, ont été découverts ce lundi matin dans le jardin d'un pavillon dans lequel ils résidaient.

Le procureur de la République de Poitiers s'est déplacé sur place et annonce ce lundi soir l'ouverture d'une enquête pour homicide volontaire confiée à la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Poitiers. Selon de nouveaux éléments communiqués par le parquet, "les autopsies des corps réalisées à l’IML de Poitiers confirment l’hypothèse d’un tir par arme à feu effectué par l’époux sur la victime, puis de son suicide au moyen de la même arme."

L'auteur était inconnu des services de gendarmerie et de justice. Il incombe désormais aux enquêteurs de déterminer "les raisons de ce passage à l'acte criminel".

La Ville de Poitiers présente ses condoléances

La victime, Michèle Leveque, était une agente de la Ville de Poitiers, "à quelques mois de la retraite après 42 années de services exemplaires", indique la municipalité dans un communiqué paru ce mardi 16 janvier. "Sa jovialité et sa joie de vivre, son sens du service et de l'accueil, sa compétence et son attachement, simple et sincère, aux autres et au service public resteront dans les mémoires de celles et ceux qui ont pu la côtoyer."

Une minute de silence sera observée au conseil municipal du 23 janvier en sa mémoire.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité