Homo luzonensis : un chercheur de Poitiers a participé aux recherches sur la nouvelle espèce humaine

Guillaume Daver, un chercheur de l'université de Poitiers a participé aux recherches sur la découverte d'une nouvelle espèce humaine  sur une île des Philippines. L'Homo luzonensis vivait il y a plus de 50 000 ans sur l'île de Luçon et était probablement à la fois bipède et arboricole.


 
Guillaume Daver est paléoanthropologue au laboratoire de paléontologie de l'université de Poitiers et spécialiste de l'évolution du squelette humain. Il a travaillé en collaboration avec d'autres chercheurs du monde entier sur les os d'origine humaine trouvés sur l'île de Luçon lors de fouilles réalisées entre 2007 et 2011. 


Une espèce bipède et arboricole

C'est l'analyse de ces os qui a permis de définir qu'il s'agissait d'une nouvelle espèce humaine. Tout d'abord au niveau des dents, les prémolaires d'Homo luzonensis diffèrent de celle d'Homo sapiens et présentent des ressemblances avec celles des Australopithèques mais ne peuvent pas être classées dans aucune des espèces connues actuellement, affirment les scientifiques.

Ensuite, les os du pied, eux aussi, ne ressemblent pas à celle d'Homo sapiens et indiquent que la nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines devait être à la fois bipède et arboricole et savait donc grimper aux arbres.

Les études ont été menées à partir de l'analyse d'ossements (phalanges de pied et de main, fragments de fémur) et de dents ayant appartenu à trois individus différents dont un enfant et datés entre 50 000 ans et 67 000 ans.


Une espèce "mosaïque"

Homo luzonensis ne serait donc pas un ancêtre direct de l'homme moderne mais une espèce voisine d'Homo sapiens conservant un certain nombre de caractères primitifs.

"Il n'y a pas très longtemps, on pensait qu'il y avait deux espèces, les humains de Néendertal et nous et aujourd'hui, on se retrouve avec cinq espèces y compris cette nouvelle espèce" explique Jean-Renaud Boisserie, directeur du département de paléontologie de l'université de Poitiers.

Florent Détroit, le paléoanthropologue français qui est le principal auteur de l'étude parue dans la célèbre revue Nature parle pour sa part d'une espèce "mosaïque".


Plus d'informations avec le reportage d'Isabel Hirsch, Stéphane Bourin et Josiane Etienne qui se sont rendus au laboratoire de paléontologie de l'université de Poitiers :
Découverte d'une nouvelle espèce humaine aux Philippines
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences sorties et loisirs