Cet article date de plus de 3 ans

Les jeunes mineurs isolés étrangers dans une situation ubuesque

Face à la difficulté de leur donner un âge, dix huit jeunes étrangers isolés viennent d'apprendre qu'ils sont trop vieux pour être pris en charge par l'aide sociale à l'enfance et qu'ils sont trop jeunes pour bénéficier des structures pour adultes. Un véritable casse tête...
© ftv
La situation est ubuesque pour ces jeunes isolés étrangers.
Compte tenu des doutes qui planent sur leur âge (papiers d'identité sans photo ou date de naissance approximative, ou pas de papiers du tout), ils ne peuvent pas bénéficier des structures pour adultes et ils sont exclus de la prise en charge de l'aide sociale à l'enfance puisqu'ils n'ont pas pu prouver qu'ils étaient mineurs.

Des habitants de poitiers ont décidé de leur venir en aide en créant une association et en trouvant des familles d'accueil.

Avec la décision du Procureur de la République de ne pas reconnaître leur situation de mineur, ils sont 18 à devoir être pris en charge.

Il n'est pas sûr qu'ils soient mineurs, il n'est pas sûr non plus qu'ils soient majeurs...

Les membres de l'Association ont organisé aujourd'hui une réunion de crise pour trouver des solutions en urgence pour les prochains jours.


La priorité est de trouver des solutions rapides, chez le particuliers ou dans des lieux où on peut accueillir des groupes.

L'association a aussi besoin d'un soutien financier pour apporter une aide aux familles d'accueil pour le quotidien : nourriture et prise en charge des démarches administratives.
Elle lance aussi un appel aux dons pour des vêtements, des duvets et toute sorte de petit matériel de cuisine.


minederien86@gmail.com / 0758917525

durée de la vidéo: 01 min 39
Jeunes réfugiés sans logement

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration solidarité