La course aux fournitures scolaires est déjà bien lancée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux .

Alors que la rentrée scolaire approche à grands pas, les achats de fournitures augmentent. D'autant que l'allocation de rentrée scolaire commence à être versée aux bénéficiaires.

Le 1er septembre, jour de la rentrée scolaire, approche. Et dans les grandes surfaces, les achats de fournitures scolaires se multiplient. Certains ont anticipé et ont fait leurs courses avant de partir en vacances début juillet, mais pour beaucoup d'autres, la corvée a été repoussée mais il faut bien finir par s'y résoudre.

Pour aider certains parents, l'allocation de rentrée scolaire arrive cette semaine.

Une première partie de l'allocation de rentrée scolaire a été versée aux familles bénéficiaires. Dans le cadre de la loi pouvoir d'achat votée par le parlement, elle a été revalorisée de 4% pour compenser la hausse de l'inflation. Cette augmentation sera versée dans un deuxième temps en septembre avec le versement des autres prestations sociales. Dans la région Poitou-Charentes, l'allocation de rentrée concerne 70.000 familles et 100.000 enfants. C'est une dépense totale de 44,2 millions d'euros.

C'est le département de la Charente-Maritime qui compte le plus de bénéficiaires avec 25.000 foyers, soit 36.727 enfants et un budget de 15,4 millions d'euros.

Vient ensuite la Vienne avec 17.455 foyers concernés, 29.542 enfants et un budget de 11,2 millions d'euros.

La Charente avec 13.962 foyers, 21.174 enfants et un budget de 8,9 millions d'euros.

Enfin les Deux-Sèvres avec 13.361 foyers bénéficiaires, 20.798 enfants et un total de dépense de 8,7 millions d'euros.

Une rentrée plus chère cette année

Mais malgré cette aide accordée aux familles les plus modestes, la rentrée ne va pas échapper à l'inflation et de nombreux parents ont besoin d'aide. C'est ce que constate Loïc Brion, le président de la PEEP de la Vienne. " Il y a une forte demande de parents qui sont en difficultés financières depuis un ou deux ans" explique-t-il.

Dans les rayons des supermarchés, les parents regardent les prix comme l'explique cette mère de famille qui est venue faire les achats pour son fils: " Pour le budget, comme on a constaté que les prix avaient augmenté, on essaye de faire un peu attention à ce qu'on achète pour le cartable ou les trousses notamment. Il faut gérer la suite de l'année et les activités périscolaires."  Elle compte entre 200 et 250 euros de dépenses pour son fils pour cette rentrée.

Pour cette autre mère, la hausse des prix est visible, même dans la grande distribution "j'essaye de compléter ce qu'il a de l'année dernière. Et j'essaye de profiter des promotions." Elle aussi estime que la rentre va lui coûter entre 200 et 300 euros pour son enfant.

Mais malgré le revalorisation de l'allocation de rentrée, les familles vont dépenser plus pour cette rentrée, la hausse des prix dans la grande distribution est de 20 à 25%. Une hausse provoquée par l'augmentation du prix des matières premières, comme par exemple le papier.

Reportage de Sarah Marty et Laurent Gautier

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité