Le cinéaste Laurent Cantet, Palme d'Or 2008 à Cannes, ouvre le Poitiers Film Festival avec son nouveau film, Arthur Rambo

Publié le
Écrit par Clément Massé
Rabah Naït Oufella interprète Karim D., auteur prometteur, mais également auteur de tweets haineux, dans le film de Laurent Cantet "Arthur Rambo".
Rabah Naït Oufella interprète Karim D., auteur prometteur, mais également auteur de tweets haineux, dans le film de Laurent Cantet "Arthur Rambo". © Les Films de Pierre

Rendez-vous des étudiants cinéastes du monde entier, le Poitiers Film Festival débute ce vendredi. À chaque édition, un grand film d'ouverture. Cette année, c'est "Arthur Rambo", le prochain long métrage de Laurent Cantet, lauréat de la Palme d'Or à Cannes en 2008, qui raconte la descente aux enfers d'un jeune romancier prometteur, également auteur de tweets haineux.

À ses yeux, le pseudonyme d'Arthur Rambo n'était qu'une boutade sur Twitter, un personnage haineux inventé à l'adolescence, engagé dans une course au bon mot, à la pire insulte xénophobe, antisémite, homophobe, pour faire rire les copains sur les réseaux sociaux. Mais, lorsque les tweets signés Arthur Rambo émergent à nouveau quelques années plus tard, Arthur est devenu Karim D., jeune adulte et romancier prometteur. Le temps d'une soirée, sa vie bascule de jeune prodige littéraire à personnage infréquentable.  

La descente aux enfers du jeune Karim D. sur fond de réseaux sociaux est le sujet d'Arthur Rambo, le nouveau long-métrage de Laurent Cantet, lauréat de la Palme d'Or à Cannes en 2008 pour Entre les murs.

Le film, présenté ce vendredi soir en ouverture du Poitiers Film Festival, le festival international des écoles de cinéma, a déjà fait sensation au festival de San Sebastian, en Espagne, fin septembre.

Le film s'inspire, en partie, de l'histoire de Mehdi Meklat en 2017, ancien journaliste du Bondy Blog et de France Inter. De cette trame, Laurent Cantet invente l'histoire de ce jeune romancier à succès et le confronte au monde impitoyable des réseaux sociaux. Qui est-il réellement ? Le jeune prodige littéraire que l'on découvre au début du film ou cet homme haineux, auteur de tweets tous plus immondes les uns que les autres ? Alors que les messages de congratulations laissent la place à une déferlante en ligne de dégoût et de désolidarisation vis à vis du jeune homme, le soutien viendra d'une amie romancière du jeune Karim D., interprétée par Anne Alvaro. "Tu es en train d'apprendre", lui dit-elle en substance. 

Dans sa mise en scène, le film reste au plus près de son personnage, tout juste entré dans l'âge adulte, le confronte à ses contradictions, à la portée de ses mots et à ses intentions réelles. L'image s'habille de messages publiés sur les réseaux sociaux, ceux qui font et défont instantanément les gloires. Laurent Cantet réussit à toujours rester dans la nuance et livre un film social à la fois touchant et terrible sur l'impact des réseaux sociaux et la manière dont on s'y met individuellement en scène. 

Arthur Rambo de Laurent Cantet est présenté à 20h30 au TAP théâtre de Poitiers, vendredi 26 novembre 2021.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.