VIDÉO. Le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Civaux raccordé avec succès au réseau électrique français

durée de la vidéo : 00h01mn54s
Il y a eu du retard à l'allumage mais cette fois, ça y est. Le réacteur N°1 de la centrale de Civaux a repris du service hier soir (mercredi 25 janvier) un peu avant 21h après un an et demi de travaux et de multiples péripéties. Reportage d'Alain Darrigrand et Carla Butting ©France télévisions

Après un an et demi de travaux et cinq tentatives ratées de raccordement, le réacteur numéro un de la centrale nucléaire de Civaux fonctionne à nouveau normalement. Son couplage au réseau électrique français a été réalisé avec succès à 20h58 mercredi 25 janvier.

Cette fois-ci c’était la bonne. Après cinq reports de la manoeuvre, le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Civaux a été redémarré avec succès à 20h58 ce mercredi 25 janvier. Initialement prévu pour la fin décembre, le lancement du réacteur avait été retardé par des opérations de maintenance et de contrôle, et plus récemment par le mouvement de grève du 19 janvier. « Pendant 17 mois, la mobilisation des salariés a été totale pour arriver à être au rendez-vous du cœur de l’hiver, c’était un enjeu fort », se félicite le directeur de la centrale, Christophe Rieu.  

Des fines fissures avaient été observées dans les réacteurs

Il y a un an et demi, des fines fissures, c’est-à-dire de la corrosion, avaient été observées à l’intérieur des deux bâtiments réacteurs dans les circuits de refroidissement. Depuis, la centrale était complètement à l’arrêt. 17 mois de chantier et une visite décennale plus tard, le réacteur est désormais à nouveau relié au réseau électrique français.

Depuis des jours, de la vapeur d’eau s’échappait de la cheminée du réacteur. Ce dernier était déjà en marche pour monter en puissance sans être couplé au réseau électrique français. « C’est comme une course de formule 1 où le moteur a démarré, mais on n’a pas encore enclenché la vitesse pour entrer dans la course », expliquait le directeur ce mercredi.

Manoeuvre sous haute-tension

Hier, les équipes ont piloté la manœuvre sous haute-tension dans la salle des commandes. Dans la salle des machines, les ouvriers ont effectué leurs derniers contrôles « sur la turbine et l’alternateur, pour s’assurer notamment que tout est en bon fonctionnement avant qu’on couple sur le réseau. » Toujours d'après le directeur, ladite turbine a fait l’objet d’importants travaux avant redémarrage, dans le cadre de la visite décennale.

Alors que la France traverse une crise énergétique inédite, le directeur considère le raccordement de ce réacteur comme « un vrai symbole. » Pour lui, « c’était un enjeu de produire, de mettre des mégawatts sur le réseau, en particulier cet hiver, c’est ça aussi qui nous a motivés. »

Le réacteur numéro deux devrait quant à lui être relancé et raccordé au réseau le 19 février prochain. De quoi soulager le réseau électrique de la Nouvelle-Aquitaine, habituellement alimenté à 50 % par la centrale. À échelle nationale, les réacteurs de Civaux sont en capacité de produire 5 % de l’électricité française lorsqu’ils tournent à plein régime. Désormais, selon EDF, 44 des 56 réacteurs du parc nucléaire français sont en fonctionnement.