Municipales 2020 : Alain Claeys candidat à un troisième mandat à la mairie de Poitiers

Alain Claeys, le maire PS de Poitiers, va annoncer cet après-midi qu'il sera candidat à sa succession lors des élections municipales de mars 2020. Il a été élu pour la première fois à la tête de la ville en mars 2008 en prenant la succession de Jacques Santrot.

Alain Claeys a décidé de se représenter pour un troisième mandat à la mairie de Poitiers.
Alain Claeys a décidé de se représenter pour un troisième mandat à la mairie de Poitiers. © Aurélien Morissard/ IP3 PRESS/MAXPPP
Alain Claeys a organisé cet après-midi une conférence de presse pour annoncer sa décision de se représenter à la mairie de Poitiers et à la présidence de l'agglomération du Grand Poitiers. Cette annonce intervient juste un an avant la tenue des prochaines élections municipales qui auront lieu en mars 2020. Alain Claeys a précisé qu'il annoncera la composition de son équipe en janvier prochain.
 

Celle-ci sera "ouverte à des personnalités de toutes les sensibilités" a-t-il précisé.


Pour Alain Claeys, les agglomérations de la taille de Poitiers ont une carte importante à jouer dans les années à venir car les grandes agglomérations sont déjà saturées ou en passe de l'être, explique-t-il.
 
durée de la vidéo: 01 min 30
Municipales 2020 : Alain Claeys candidat à un troisième mandat à la mairie de Poitiers ©F3 PC
 

Entré en politique en 1977

Héritier et fils sprirituel de Jacques Santrot, le maire socialiste de Poitiers de 1977 à 2008 dont il a été le chef de cabinet, Alain Claeys a ancré sa carrière politique à Poitiers, sa ville natale, et dans le département de la Vienne.

Jeune militant socialiste, il entre à 29 ans dans la nouvelle équipe municipale de gauche après la victoire de Jacques Santrot aux municipales de 1977 et devient son chef de cabinet.

Il remporte son premier mandat électoral en 1982 et devient conseiller général de la Vienne dans un des cantons de Poitiers, il va occuper ce poste pendant 25 ans jusqu'en 2008, menant l'opposition à la majorité de droite au département. 


Député de 1997 à 2017

Parallèllement, Alain Claeys devient député de la Vienne en juin 1997. Il sera réélu trois fois à ce poste avant de laisser la place en 2017 dans le cadre de la loi du non cumul des mandats. Il était alors déjà maire de Poitiers et a choisi de conserver le mandat municipal plutôt que la représentation nationale.
Pendant ses vingt ans à l'Assemblée Nationale, il s'est imposé comme un des meilleurs spécialiste de la bioétique et est l'auteur avec Jacques Léonetti de la loi  sur la fin de vie, autorisant une "sédation profonde et continue" menant à la mort des malades en fin de vie.


Maire de Poitiers depuis 2008

Il a été élu pour la première fois à la tête de la ville de Poitiers en mars 2008 en remportant les élections dès le premier tour avec plus de 54% des voix. Pour sa réélection en mars 2014, il va devoir affronter un second tour avec une quadrangulaire face à l'UMP Jacqueline Daigre, l'écologiste Christiane Fraysse et le Front National Alain Verdin. A 72 ans en 2020, il a donc décidé de se représenter pour un troisième mandat de six ans.
Ce nouveau combat risque d'être plus compliqué dans le contexte d'une gauche très affaiblie. Pour l'instant, le challenger de droite pour ce scrutin n'a toujours pas été désigné.

Alain Claeys compte notamment à son actif à la tête de la mairie de Poitiers, le projet cœur d'agglo de rénovation du centre-ville, la continuité de la rénovation urbaine des quartiers comme aux Couronneries, la garantie du maintien d'une cour d'appel à Poitiers, le lancement du très haut débit dès 2012 et celui d'une phase importante de travaux dans les écoles et les quartiers.
 

Démocratie participative et transitions écologique et numérique

En briguant un troisième mandat, le maire de Poitiers a annoncé quelles seront ses priorités entre 2020 et 2026. Il souhaite mettre l'accent sur la démocratie participative.


Les élus doivent toujours être là pour décider mais faire participer les citoyens aux décisions est indispensable aujourd'hui. Pour que la démocratie soit représentative, elle doit être participative" explique Alain Claeys.


L'accélération des transitions écologique et numérique figure également en bonne place parmi les actions prioritaires que se fixe le maire de Poitiers s'il est réélu en mars 2020.
 

Les réactions politiques à Poitiers

Maïté Guéry-Monange - Europe Ecologie-Les Verts.
Pierre-Etienne Rouet - Référent LREM pour la Vienne.
Jacqueline Daigre - Conseillère municipale Les Républicains.
Pierre Nenez - Artisan, membre de Poitiers Collectif.
 
durée de la vidéo: 01 min 17
Réactions à l'annonce de la candidature d'Alain Clayes pour les municipales de 2020 à Poitiers ©F3 PC
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections parti socialiste
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter