• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“Ne nous laissez pas dans l'angoisse” : la mère de Tiphaine Véron lance un appel à témoignages

"Je vous en supplie, manifestez-vous" lance la mère de Tiphaine Véron, disparue 29 juillet 2018 à Nikko (Japon). / © Capture écran Youtube
"Je vous en supplie, manifestez-vous" lance la mère de Tiphaine Véron, disparue 29 juillet 2018 à Nikko (Japon). / © Capture écran Youtube

Un an après la disparition de sa fille à Nikko au Japon, Anne Désert diffuse sur les réseaux sociaux un court message dans lequel elle enjoint celles ou ceux qui auraient des informations à se manifester. 

Par Elodie Gerard

"Ne nous laissez pas dans l'angoisse. Ne nous laissez pas notre vie dévastée."

Dans une courte vidéo diffusée alors qu'elle se trouve actuellement au Japon, Anne Désert lance un vibrant appel à témoignages à celles ou ceux qui auraient des informations sur ce qui est arrivée à sa fille Tiphaine.  

Je suis persuadée que quelqu'un à Nikko a vu quelque chose.Je vous en supplie, manifestez-vous.  


Tiphaine Véron a disparu le 29 juillet 2018 à Nikko sans laisser aucune trace. À l'approche des un an de sa disparition, son frère Damien et sa mère Anne sont reparties sur ses traces au Japon, où ils appellent à un rassemblement dimanche matin devant la gare de Nikko. 
En début de semaine, ils ont rencontré l'ambassadeur de France à Tokyo. "Laurent Pic nous a assuré que la collaboration entre les polices française et japonaise se passe bien" explique Damien Véron. 

Ce très bon contact laisse présager que les policiers français pourront y retourner sans encombre, ce qu'on espère

explique le frère de Tiphaine, qui annonce qu'une rencontre avec la police de Nikko est prévue le 31 juillet. 

C'est la cinquième fois que Damien Véron se rend au Japon depuis la disparition de sa sœur Tiphaine. / © Famille Véron
C'est la cinquième fois que Damien Véron se rend au Japon depuis la disparition de sa sœur Tiphaine. / © Famille Véron

De nouvelles fouilles seront également organisées dans une zone de la rivière Dayia qui n'avait pas pu être râtissée lors de leur expédition en mai dernier. La famille va faire appel à Japan Rescue qui dispose de brigades cynophiles. 

À ce jour, toutes les recherches menées par la famille et la police sont restées vaines. En France, une information judiciaire pour enlevement et sequestration a été ouverte. 


 


 

Les réalisateurs brésiliens accueillis à Biarritz malgré l'annulation de subventions par Bolsonaro

Les + Lus