Cet article date de plus de 3 ans

De passage à Poitiers, Hakaroa Vallée - 13 ans - traverse la France en courant pour faire parler du diabète

Un adolescent de 13 ans, Hakaora Vallée, traverse la France à pied et à vélo. 2000 km en 42 étapes pour sensibiliser au quotidien des personnes diabétiques, comme lui. Il courait ce 23 juillet dans la Vienne. 
Hakaroa Vallée et son père Eric, lors d'une étape de leur traversée entre Châtellerault et Poitiers le 23 juillet 2018
Hakaroa Vallée et son père Eric, lors d'une étape de leur traversée entre Châtellerault et Poitiers le 23 juillet 2018 © France 3 Poitou-Charentes
Peut-être l’avez-vous croisé ce lundi sur les routes entre Châtellerault et Poitiers ?
Du haut de ses 1m57, à seulement 13 ans, Hakaroa enchaîne le vélo et la course avec un mental d'acier. Parti le 2 juillet dernier de Bray Dunes dans le nord, il traverse actuellement la France à pied et à vélo, entouré de sa famille pour informer sur le diabète et changer les idées reçues sur cette maladie.
 

C’est pour lutter contre les injustices parce qu’il y a des écoles et des métiers qui sont interdits [quand on est diabétiques, ndlr] comme des écoles d’ingénieurs, de la magistrature. Il y a des métiers comme policier, pompier, militaire, contrôleur de la sécurité sociale, contrôleur à la RATP… Tous ces métiers sont interdits aux diabétiques.
Hakaroa Vallée, 13 ans


Installé en banlieue parisienne, le jeune homme a été diagnostiqué insulino-dépendant il y a deux ans. Il souffre d'un diabète de type 1. Durant toute la durée de son périple, il doit concilier sa maladie et le défi qu'il s'est lancé. Tout en témoignant que "le sport, c'est un bon médicament" dans ce reportage réalisé par L. Broquerie, M. Ptak et J. Etienne.
 
 

Un "message d'amour et d'encouragement"

Toujours à ses côtés dans l'effort, son père Eric, pour qui son fils "veut être un exemple pour que ça fasse changer les choses (…) Ce que je trouve extraordinaire surtout, c’est qu’il est humble". Pour sa sœur Manzana, "c’est un beau message d'amour et d'encouragement qu'il fait aux autres".

Après Poitiers, il lui reste une vingtaine d'étapes, et moins de 1000 km à parcourir, avant de se relaxer en famille, à la frontière espagnole. 
Vous pouvez suivre la fin de ce défi sur les réseaux sociaux, Facebook, Instagram et Twitter. Et sur son site internet.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société solidarité sport course à pied