Une plateforme internet regroupe les artisans, commerçants, entrepreneurs du Sud Vienne pour consommer local

Comment trouver un garage ouvert, un traiteur qui livre à domicile, ou bien peut-on prendre un rendez chez son coiffeur après le 11 mai? Une plateforme internet recense tous les commerçants, artisans, entrepreneurs qui ont une activité pendant le confinement.

Une plateforme pour consommer local pendant le confinement
Une plateforme pour consommer local pendant le confinement © Patrice Giraud

Mon restaurant préféré livre-t-il des plats cuisinés à domicile? Où puis-je acheter du gel hydroalcoolique ou un masque de protection? Ces questions tout le monde se les pose depuis la mise en place du confinement. Quand on habite une grande ville, les choses sont relativement faciles, dans les territoires ruraux, en revanche, c'est parfois plus compliqué. C'est ce qui a poussé le club des entrepreneurs du sud Vienne  à lancer une plateforme internet qui recense les artisans, les commerçants, les entrepreneurs du sud de la Vienne. Consommons Sud-Vienne propose différentes catégories de services, de l'alimentaire à la plomberie en passant par l'emploi, la santé ou l'hébergement par exemple. Vous choisissez ensuite le secteur, Montmorillonnais, Civraisien ou Chauvinois et vous obtenez une liste de professionnels, près de chez vous, ouverts ou fermés, qui livrent ou pas, qui prennent des rendez-vous à partir du 11 mai, ou bien encore qui ont mis en place des systèmes de commandes en drive.

Plus de 400 professionnels déjà inscrits


Mise en place le 23 avril, la plateforme compte déjà plus de 400 professionnels inscrits. Le but, comme l'explique Patrice Giraud, le co-président du club des entrepreneurs du sud-Vienne, c'est de donner de la visibilité aux professionnels du sud de la Vienne pendant cette période très particulière. 

D'un côté, certains adhérents du club ont la capacité de travailler mais n'ont aucune activité et de l'autre côté, les gens ont besoin de savoir qui est ouvert, qui travaille, qui peut livrer.
- Patrice Giraud, co-président du CESV.

Pour l'instant, la plateforme est en service jusqu'à la fin du confinement, mais si l'initiative est satisfaisante, elle pourrait être amenée à durer plus longtemps.

Reportage d'Anne-Marie Baillargé, Stéphane Bourin et Alexia Rouy :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie artisanat coronavirus : conseils pratiques société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter