Poitiers : un chevreuil se réfugie dans le jardin du cabinet médical d'un dentiste en plein centre-ville

Un dentiste a découvert ce vendredi matin un chevreuil dans le jardin de son cabinet. Il a d'abord cru à une blague du voisin qui venait de la prévenir par SMS. 
Un chevreuil s'est réfugié dans le jardin du cabinet médical d'Emmanuel Montfermé à Poitiers, ce vendredi.
Un chevreuil s'est réfugié dans le jardin du cabinet médical d'Emmanuel Montfermé à Poitiers, ce vendredi. © Emmanuel Montfermé
Non, le chevreuil n'est pas devenu le nouvel animal domestique à la mode.

Pourtant, vendredi 3 avril, Emmanuel Montfermé, denstiste à Poitiers, a eu la surprise de découvrir un jeune blotti dans le jardin de son cabinet, situé rue Condorcet, en plein centre-ville.

J'ai d'abord pensé à une blague de mon voisin! Un chevreuil dans mon jardin, impossible, surtout en plein centre-ville. 
- Emmanuel Montfermé

Une blague ?

"J'ai d'abord pensé à une blague de mon voisin!", raconte-il. "Un chevreuil dans mon jardin, impossible, surtout en plein centre-ville. C'est quand j'ai effectivement vu la bête que j'y ai cru....!"

L'animal, visiblement encore jeune, semble avoir entre "1 et 2 ans" et mesure environ "1m10".

"On a appelé la police qui a, elle-même, appelé la structure chargée de relever les animaux errents.

L'audace de l'animal 

Le dentiste n'en revient quand même pas de l'audace de l'animal à s'aventurer si loin en ville.

Ils m'ont dit : il est peu fréquent que ce genre d'animal se retrouve loin de son milieu naturel 
- Emmanuel Montfermé, dentiste à Poitiers

"Il a fallu qu'il traverse la rocade pour venir jusque ici. Il a peut-être perdu sa mère. Peut-être, n'était-il pas seul. Ils ont pu s'aventurer à plusieurs et lui, s'est perdu. Il avait une petite blessure", poursuit-il.

Une chose est sûre, quelques heures plus tôt, l'animal est vu avenue de Nantes, courant en direction de la porte de Paris.

Un internaute a pu filmer sa course depuis sa voiture.

A cause du confinement ?

Ceux qui l'ont aperçu s'interroge : en ces temps de confinement, la nature est-elle en train de reprendre ses droits ? 

"Quand ils sont venus le chercher, ils m'ont dit qu'il n'était pas fréquent que ce type d'animal se retrouve si loin de son milieu naturel et que, bien sûr, ils allaient faire le nécessaire pour qu'il le retrouve"
, explique-t-il. "Je me suis dit que c'était peut-être les récentes modifications de nos habitudes humaines qui font que les animaux s'aventurent dans des coins où ils ne s'aventureraient pas d'ordinaire."

"En tout cas, il est certain qu'il ne serait pas venu jusqu'ici, rue Condorcet, en temps normal. S'il y avait aujourd'hui une activité humaine comme d'ordinaire, je ne l'aurais pas trouvé dans le jardin. On ne croise jamais d'animaux sauvages ici!", lâche-t-il dans un rire. Une société spécialisée dans la capture d'animaux est missionnée pour intervenir et capturer l'animal afin de le délivrer et de le relâcher dans son environnement naturel. Le technicien sur le terrain sait que le chevreuil est un animal très craintif et prend toutes les précautions afin de l'attraper sans lui faire de mal. Malgré toutes des précautions, la bête prend peur et se jette violement contre un grillage. Elle est KO et s'effondre au sol. L'agent récupère l'animal, tout en pensant qu'il allait se réveiller en le relâchant dans un bois à proximité. Mais il fera le triste constat que l'animal avait véritablement pris un mauvais coup en voulant s'échapper. Il sera alors nécessaire de soulager l'animal en lui retirant la vie (afin d'écourter ses souffrances).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société animaux nature environnement