La sculpture exposée sur le campus de Poitiers, et portée disparue depuis plusieurs jours, a été découverte, cachée à proximité, par des étudiants. L'oeuvre n'a subi aucun outrage à première vue.

C'est par hasard que ces 3 jeunes hommes sont tombés sur le clitoris géant. La sculpture était dissimulée sous des branches et des arbres à quelques centaines de mètres seulement de son lieu d'exposition habituelle.

L'université avait porté plainte suite à la disparition de cette sculpture. Un acte de vandalisme survenu lors de la 72e semaine estudiantine, animé par l'Ordre du Vénéré Bitard.

Grande joie


Seuls des dégâts sur le support de l'oeuvre ont été constatés, la sculpture de l'artiste londonien Matthew Ellis est intacte. Les responsables de la maison de l'étudiant, et les étudiants rencontrés, sont ravis de cette fin heureuse.

Ne reste plus qu'à déterminer la date de la nouvelle érection !