Disparition du clitoris géant : l'université de Poitiers va porter plainte

La semaine dernière, l'université de Poitiers avait constaté la disparition de la statue représentant un clitoris géant. L'œuvre avait été inaugurée sur le campus en novembre 2017 pour protester contre l'excision, la prostitution et les violences faites aux femmes. 

Poitiers - L'œuvre installée sur le campus est signée de l'artiste Matthew Ellis - 2018
Poitiers - L'œuvre installée sur le campus est signée de l'artiste Matthew Ellis - 2018 © Thomas Chapuzot - France Télévisions
"Une plainte va être déposée" a annoncé ce matin le président de l'université de Poitiers, Yves Jean, après la disparition constatée la semaine dernière de la statue en acier figurant un clitoris géant.

L'œuvre avait été inaugurée le 27 novembre dernier sur le campus par l'association "Les ami-e-s des femmes de la Libération", qui lutte contre la prostitution, l'excision et les violences faites aux femmes.
Sur sa page Facebook, LAFL a déploré ce vol. "C'était pour rendre hommage aux femmes victimes de l'excision et pour retrouver l'égalité des sexes exposés sur le campus de l'université de Poitiers...quel dommage qu'il y ait autant de gamins et de gens qui refusent de comprendre à quel point c'est important de faire parler les gens sur les sujets qui fâchent."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université société justice faits divers