À Poitiers, venez manger dans le noir pour la bonne cause

Les convives ont passé deux heures dans le noir, à chercher ce qui se trouvait dans leur assiette. / © FTV
Les convives ont passé deux heures dans le noir, à chercher ce qui se trouvait dans leur assiette. / © FTV

Cette semaine, le Rotary club Poitiers Futuroscope organise deux repas dans le noir pour la bonne cause. Le premier a eu lieu mercredi 7 février et le second est prévu ce vendredi 9 au soir. L'expérience est également caritative car l'argent récolté ira à la recherche pour le CHU de Poitiers.

Par Yleanna Robert

Manger dans le noir, une expérience originale proposée cette semaine par le Rotary club Poitiers Futuroscope. Privés de la vue, les convives imaginent toutes sortes de plats. Ils pensent manger de la mayonnaise ou du crabe quand il s'agit en fait d'une entrée au saumon en gravlax avec une sauce au raifort. 

Pendant deux heures, les participants ont joué aux devinettes sur le contenu de leur assiette. Au moment de passer au dessert, ils ont eu le droit à un peu de lumière, afin de réhabituer leurs yeux. L'occasion pour notre équipe de récolter des réactions.
À Poitiers, venez manger dans le noir pour la bonne cause !
Un reportage Florent Loiseau, Laurent Pelletier et Martine Sitaud avec les interviews de Marie-Reine, participante au dîner dans le noir ; Delphine, également participante au dîner dans le noir et le professeur Nicolas Levezie du CHU de Poitiers - service ophtalmologie.

"J'ai comme le vertige, comme de l'apesanteur sur la tête", confie Marie-Reine, une participante. "C'est une belle expérience car on prend plus le temps d'apprécier les choses que l'on mange", estime, quant à elle, Delphine.

Les bénéfices de ce repas seront reversés au fonds Aliénor du CHU de Poitiers qui finance la recherche scientifique, et plus précisément la recherche pour la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

"La DMLA est une pathologie fréquente puisqu'elle touche environ un million de personnes en France, toutes formes confondues. C'est une maladie potentiellement cécitante puisqu'elle touche le centre de la rétine", explique Nicolas Levezie, professeur au CHU de Poitiers dans le service ophtalmologie.

► Plus d'informations sur la DMLA sur ce lien


Sur le même sujet

Football : un 4e succès d'affilée samedi face à Amiens confirmerait le renouveau des girondins

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés