Pour le courrier, pour la fibre, et pour les secours... Chaque maison doit avoir une adresse !

durée de la vidéo : 00h02mn18s
Même le plus petit hameau est concerné et ça représente un sacré budget... Reportage Marine Nadal, Luc Barré, Martine Sitaud ©France télévisions

Le nom de votre hameau ne suffira plus... Finies les adresses approximatives ou même les doublons, dans certains de nos villages ! D'ici ce samedi 1er juin, les communes de moins de 2.000 habitants devront avoir référencé et nommé l'intégralité de leurs voies... C'est la loi ! Ce changement nécessite pas mal de travail, il n'est pas abouti partout.

C'est le cauchemar des pompiers... Comment arriver à temps sans adresse précise ? À Bonnes, à 30 km de Poitiers, le maire se rappelle une mésaventure, il y a quelques années.

Les secours sont arrivés... mais personne ne savait quelle maison était concernée... Ils se sont arrêtés, ils ont demandé et ont été renseignés, mais ils ont perdu cinq minutes, c’est trop !

Serge Cousin

Maire de Bonnes

Suite à cette situation qui aurait pu virer au drame, Serge Cousin a anticipé. Au nom de la sécurité, aujourd’hui, l’adressage de sa commune est terminé...

La fin d'une époque

À Chenevelles, commune de 470 habitants au sud de Châtellerault, les différentes maisons des hameaux seront bientôt mieux identifiées... Leurs habitants l'avouent d'eux-mêmes, il faut poser beaucoup de questions pour les trouver dans le lieu-dit.

Finis aussi les panneaux défraîchis ou bricolés... À partir du 1er juin, la loi impose aux communes rurales de nommer chaque voie et de numéroter chaque habitation, c’est ce qu’on appelle l’adressage légal.

Un travail de fourmi

Recenser les maisons des 65 lieux-dits a nécessité de nombreuses réunions autour des plans du cadastre et des vérifications de terrain. Depuis six mois, le dossier occupe régulièrement trois élus et la secrétaire de mairie. Le cahier des charges est bien précis.

Il faut bien répertorier chaque habitation et anticiper s'il y avait construction... Et bien suivre la numérotation en partant du bourg, comme le préconise la Poste et comme c’est la loi.

Aline Savigny

Secrétaire de mairie


L'enjeu est de permettre un meilleur accès aux facteurs, aux livreurs, et surtout aux secours. Une trentaine de panneaux a été commandée par la mairie, un investissement conséquent.  

C’est une dépense qui n’était pas prévue, c’est 15.000€. Pour une petite commune comme nous, c'est un gros budget...

Cyril Cibert

Maire de Chenevelles


À Chenevelles, les panneaux devraient être installés dans les hameaux fin juin. L'option retenue a été de simplement numéroter les maisons sans y ajouter de noms de rue.

"On a fait simple !"

Plus au Nord, pour la commune des Ormes, les choix de dénomination ont été opérés en conseil municipal.

On a décliné des noms de fleurs. On s'est appuyé sur le patrimoine local aussi, rue du prieuré, rue du bénitier... Dans un hameau avec deux rues, on a repris les usages : rue basse, rue haute, ou des noms de parcelles : rue de la belle indienne.

Béatrice Fontaine

Maire des Ormes

La maire est soulagée d'arriver au bout, ça a représenté un travail énorme pour ses adjoints et la secrétaire, même si l'essentiel avait été fait dans les années 2000/2010. "Quand on faisait un hameau en assainissement, on menait ça en même temps" nous précise-t-elle.

Il a tout de même fallu revoir l'ensemble car "on avait des rues au même nom dans le bourg et dans le hameau !". Pas question non plus de rester avec des A, B, C, D... Seuls les bis ou ter sont tolérés.

La mairie a donc dû contacter quelques administrés. Mais pas d'inquiétude :

Pour les changements d'adresse du fait de la commune, ils n'ont rien à payer ! On leur a envoyé un justificatif pour ça.

Béatrice Fontaine

Maire des Ormes

Ne reste plus aux habitants qu'à s'habituer à leurs nouvelles adresses.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité