Prison de Vivonne (86) : les gardiens mobilisés pour une revalorisation de leur métier

Les surveillants pénitentiaires sont à nouveau mobilisés dans tout le pays. Ils réclament une revalorisation de leur métier et de leur statut. Un mouvement suivi ce matin à la prison de Vivonne dans la Vienne.
Les personnels du centre pénitentiare de Vivonne dans la Vienne devant l'établissement.
Les personnels du centre pénitentiare de Vivonne dans la Vienne devant l'établissement. © Marie-Noëlle Missud / France 3
Quelques gardiens étaient rassemblés ce matin devant la prison de Vivonne dans la Vienne pour réclamer à nouveau une meilleure reconnaissance de leur métier et une hausse des salaires.
Le centre pénitentiaire de Vivonne compte 190 gardiens pour 654 détenus, un chiffre insuffisant selon les syndicats qui dénoncent les mauvaises conditions de sécurité.


Une profession qui peine à recruter

Les syndicats demandent une hausse des effectifs mais le métier n'attire pas et les candidats au recrutement sont peu nombreux.
"On estime que sans reconnaissance de notre métier, on n'arrivera pas à recruter davantage" explique le secrétaire local CGT pénitentiaire de Vivonne.

Les gardiens de prison avaient déjà mené un mouvement dur de revendications, il y a tout juste un an, en janvier 2018. A Vivonne, le mouvement, mené aujourd'hui sur un jour de repos, n'a pas été très suivi. Les organisations syndicales décideront lundi de la suite à donner à leur action.

Le reportage de Marie-Noëlle Missud, Francis Tabuteau et Jennifer Russeil :
Mouvement des gardiens de prison à Vivonne (86)





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société social économie