Sport : Poitiers accueille le championnat de France de para tennis de table

Publié le Mis à jour le

Pendant tout le week-end à Poitiers, près de 400 sportifs atteints de déficience mentale participent au championnat de France de para tennis de table. C’est le dernier rendez-vous national avant les jeux européens prévus cet été en Pologne.

Cette fois-ci, c’est la bonne. Reporté deux fois en 2020 puis 2021 en raison de la crise sanitaire liée au COVID-19, le championnat de France de para tennis de table a enfin lieu. Du 10 au 12 juin 2022, 350 para athlètes s'affrontent à Poitiers au cours de tournois en simple et double. 

Issus de 97 clubs et associations de sport adapté répartis dans toute la France, les para pongistes s’affrontent dans trois classifications : AB, BC et CD. Durant le tournoi, en fonction de leur classification, ils disputent des matchs en simple et en double. 

“Tellement fiers d’être là”

Pour les neuf para athlètes du TTACC, le club de tennis de table de Poitiers, sélectionnés pour participer au championnat de France, ces trois jours de tournoi sont un aboutissement. “Ils se sont entraînés une fois par semaine, ils se sont tous qualifiés d’un coup et aujourd’hui ils sont tellement fiers d'être là”, explique Laure Le Mallet, coach du TTACC. 

Ils ont dû apprendre à gérer leurs émotions. Ils ont beaucoup progressé, ils ont gagné en autonomie.

Laure Le Mallet, coach du TTACC.

Présent chaque année sur le tournoi, le TTACC enregistre cette année son record de qualification. "D'habitude on en a toujours trois ou quatre qui passent les qualifications. Cette année ils sont neuf, c’est énorme”, se félicite Laure Le Mallet. Pour elle, ce tournoi est forcément bénéfique aux joueurs atteints de déficience psychique. “Ils ne jouent pas tous au ping pong depuis longtemps. Notre priorité était de leur apprendre à jouer en double. Ils ont dû apprendre à gérer leurs émotions. Ils ont beaucoup progressé, ils ont gagné en autonomie”. 

Trois jours de fête

Musique à fond et ambiance conviviale : malgré l’angoisse de la compétition, les sportifs sont d’humeur joviale ce samedi. “Après deux années sans se voir, c’est une grande fête pour eux. Ils sont tous contents de se revoir”, confie Elodie Philipponneau, du comité départemental du sport adapté de la Vienne. 

Depuis la sortie de la crise sanitaire, le public peut de nouveau assister aux compétitions sportives. Un autre temps fort du championnat. “L’entrée est libre donc on n’a pas compté le nombre de spectateurs, mais on a eu du beau monde et on en aura jusqu'à dimanche”, assure Elodie Philipponneau. 

Direction les jeux européens de sport adapté

Au-delà de la fête, les enjeux de ce championnat sont de taille pour certains sportifs. Notamment pour ceux qui font partie de l’équipe de France de sport adapté. Ils sont une bonne dizaine à participer au championnat de France, comme Anne Mizet, Léa Ferney et Lucas Créange. Les deux derniers sont revenus médaillés des derniers jeux paralympiques de Tokyo au Japon. Ils espèrent repartir avec le titre de champions de France.

Ils espèrent décrocher le titre de champions de France là où certains rêvent de battre les médaillés de Tokyo.

Pascal Griffault, entraîneur national de para tennis de table.

Ce sont un peu les stars du tournoi”, reconnaît Pascal Griffault. L’entraîneur national de para tennis de table accompagne l’équipe de France de sport adapté et côtoie les champions lors de la préparation d’événements internationaux. “Quand ils sont sur une table, il y a toujours une ambiance particulière, avec tous les regards qui se portent sur eux. Ils sont devenus les porte-drapeaux de la discipline”, explique-t'il. 

Qui remportera le titre tant convoité de champion de France ? Réponse demain dimanche en début d’après-midi. À l’issue du tournoi national de Poitiers, les para-pongistes de l’équipe de France sont attendus aux jeux européens de sport adapté. Ils vont se dérouler à Cracovie en Pologne du 14 au 26 juillet prochain.