Tour de France à Poitiers : à quinze jours de l'arrivée des coureurs, la fête tarde à s'annoncer

Où sont les affiches, les banderoles, les fanions ? À 15 jours de l'arrivée des coureurs, mercredi 9 septembre, l'ambiance semble peu festive dans le centre-ville de Poitiers. Ce mardi 25 août, la communauté de communes a annoncé le programme des animations. 
Seules les deux banderoles installées sur la façade de la mairie annoncent la prochaine arrivée du Tour de France à Poitiers, le 9 septembre.
Seules les deux banderoles installées sur la façade de la mairie annoncent la prochaine arrivée du Tour de France à Poitiers, le 9 septembre. © Alice Robinet / France 3 Poitou-Charentes
Ce mardi 25 août, les graffeurs Rebeb et Jean Jam peaufinent leur œuvre, sous les piliers de la pénétrante, boulevard du Maréchal de Lattre de Tassigny à Poitiers.

Depuis la veille, ils s'attèlent à la réalisation d'une fresque représentant notamment le visage du coureur local Sylvain Chavanel, sur commande de la municipalité. 
Le graffeur poitevin Rebeb, peaufine le visage de Sylvain Chavel, reproduit d'après photo. Il est spécialisé dans les portraits en noir et blanc.
Le graffeur poitevin Rebeb, peaufine le visage de Sylvain Chavel, reproduit d'après photo. Il est spécialisé dans les portraits en noir et blanc. © Alice Robinet / France 3 Poitou-Charentes
À quinze jours de l'arrivée des coureurs du Tour de France à Poitiers au terme de la 11e étape, cette fresque est l'un des rares éléments visibles annonçant l'arrivée des coureurs à Poitiers.

Car dans le centre-ville et les artères commerçantes, aucun fanion, aucune affiche, nonobstant deux banderoles déployées sur le fronton de l'Hôtel de ville, ainsi que des panneaux retraçant l'histoire du Tour sur le parvis. 

À Chauvigny, en revanche, la fête est déjà lancée pour le départ des coureurs le lendemain, notamment grâce aux peintures réalisées sur 40 vitrines par un couple de Bretons.  "Tout sera installé dans les jours à venir", assure Corinne Sauvage, vice-présidente en charge des sports, qui présentait ce matin le programme des festivités, en compagnie de Maxime Pédéboscq, conseiller municipal en charge des sports.

Le but est que les gens puissent se retrouver, dans le respect des gestes barrières, dans toute l'agglomération".

Corinne Sauvage, vice-présidente du Grand-Poitiers en charge des sports

Piscine teintée de jaune et maillot géant 

Le jour même de l'arrivée du Tour, l'objectif est de montrer la ville sous son meilleur jour, et d'y attirer d'éventuels nouveaux habitants et touristes grâce à la qualité de vie, soulignent les deux élus. 
 
Et c'est vu du ciel, ou plutôt des hélicoptères du Tour, que Poitiers veut se démarquer.

Alors il faut miser sur du XXL : les eaux d'un bassin extérieur de la piscine de la Ganterie seront teintées de jaune, tandis qu'un maillot géant sera déployé sur la promenade du Pré-l'Abesse.
Les graffeurs Rebeb et Jean Jam montrent leur fresque au conseiller municipal Maxime Pédeboscq et la vice-présidente du Grand-Poitiers Corinne Sauvage.
Les graffeurs Rebeb et Jean Jam montrent leur fresque au conseiller municipal Maxime Pédeboscq et la vice-présidente du Grand-Poitiers Corinne Sauvage. © Alice Robinet / France 3 Poitou-Charentes

Promouvoir le vélo à long terme 

Au-delà de la fête lors du passage des coureurs, les élus veulent en profiter pour valoriser le vélo comme mode de déplacement. "Ça commencera dès ce week-end avec la fête du vélo", souligne Maxime Pédéboscq.

Car ce samedi 29 août, les coureurs d'une autre épreuve cycliste, le Tour du Poitou-Charentes arrivent à Poitiers avant d'en repartir le lendemain.

Tout le territoire va pouvoir bénéficier d'animations lors du passage du Tour.

Corinne Sauvage, vice-présidente du Grand-Poitiers

Ainsi, des ateliers ludiques seront aussi proposés aux enfants dans plusieurs quartiers (Beaulieu, Couronneries, St Eloi, 3 Cités) du mardi 25 au jeudi 27 août, tandis que les seniors auront eux aussi l'occasion de goûter aux joies de la bicyclette, grâce à des vélos connectés installés ponctuellement dans les Ehpad. 

Les commerçants dans l'attente 

Habituellement, l'arrivée d'une étape du Tour de France dans une ville est synonyme de retombées économiques. "Tous les hôtels de Poitiers jusqu'à Châtelleraut ont été loués par les équipes et sont complets", se réjouissent les services municipaux.

Mais pour les commerçants, que représente Pierre-Marie Moreau, à la tête de l'association Poitiers Le Centre, l'arrivée annoncée du Tour suscite pour l'instant beaucoup d'attentes.
Pierre-Marie Moreau, président de l'association Poitiers Le Centre
Pierre-Marie Moreau, président de l'association Poitiers Le Centre © Alice Robinet / France 3 Poitou-Charentes
 "Il faut créer des passerelles entre le Tour et le centre-ville, où les coureurs ne passeront pas", rappelle-t-il. "On espère que cela va booster la fréquentation trois-quatre jours avant et après l'événement". 

Je ne veux pas susciter de polémique, étant donné les incertitudes liées au coronavirus, mais nous attendons des réponses rapidement. Après le confinement, la rentrée est cruciale.

Pierre-Marie Moreau, président de l'association Poitiers Le Centre

"Nous n'avons que très peu de visibilité sur les animations organisées en centre-ville", déplore le commerçant. 

En découvrant le programme complet dévoilé dans la matinée la ville, il s'avoue "déçu". Exposition de vieux vélos rue des vieilles boucheries, objets du Tour de France au Musée Sainte-Croix et panneaux historiques sur le parvis de l'Hôtel de ville ne lui suffisent pas.  "Il n'y a pas d'événement majeur organisé dans le centre-ville !" déplore Pierre-Marie Moreau. 

D'ici quelques jours, les vitrines des commerces devraient tout de même arborer des affiches du Tour, grâce aux deux kits fournis par l'association et le Grand-Poitiers. Et les fanions et drapeaux seront installés dans la ville, comme le promettent les élus. 

Mais pour l'instant, le jaune des "coronapistes" reste plus visible à Poitiers que celui du Tour de France.  
Pour l'instant, le jaune des "coronapistes cyclables" est plus visible à Poitiers que celui du Tour de France.
Pour l'instant, le jaune des "coronapistes cyclables" est plus visible à Poitiers que celui du Tour de France. © Alice Robinet / France 3 Poitou-Charentes
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport