Trois choses à savoir sur l'ouverture de la chasse en Poitou-Charentes

Ce dimanche 10 septembre marque l'ouverture de la chasse dans les quatre départements de l'ex Poitou-Charentes (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne). Plusieurs milliers de chasseurs ont repris leur activité dans la région.

La date du 10 septembre est celle de l'ouverture de la chasse pour les quelque 50 000 chasseurs de la région. La période de chasse va durer jusqu'à 29 février 2024. Voici 3 choses à savoir sur cette pratique

Dates d'ouverture et de fermeture

Pour les quatre départements, la chasse est ouverte ce dimanche matin, à deux exceptions près : dans les Deux-Sèvres, les 10 000 chasseurs peuvent chasser partout sauf à Niort. Pour Niort, la date d'ouverture est fixée au 24 septembre. De même pour les 15 600 chasseurs de Charente-Maritime, ils peuvent accéder à l'ensemble du département, excepté sur l'île d'Aix où la chasse ne sera ouverte que le 17 septembre.

La fermeture interviendra en revanche pour tous à la même date, celle du 29 février 2024. À noter que les horaires changent au fil de la saison. Du 10 septembre au 15 octobre, la chasse peut se pratiquer de 9 heures à 18 heures. Du 16 octobre au 31 janvier, les horaires raccourcissent, passant de 9 h à 16 heures et enfin, à compter du 1ᵉʳ février jusqu'au 29, retour aux horaires les plus longs, de 9 heures à 18 heures.

La sécheresse et la canicule, une chance pour les animaux ?

La sécheresse et la canicule qui frappent la région et le reste de la France peuvent représenter une chance, toute relative cependant, pour les animaux. Les feuilles ont commencé à tomber des arbres et les bottes des chasseurs qui arpenteront les sentiers provoqueront des craquements qui pourraient alerter le gibier.

Les chiens des chasseurs sont également susceptibles d'être en danger à cause de la chaleur et de l'activité physique intense, il convient donc de prévoir de quoi hydrater l'animal régulièrement et éviter de le sortir aux heures les plus chaudes de la journée. Des conseils valables pour les chasseurs également.

Prudence pour les autres usagers de la nature

Même si le nombre d'accidents liés à la chasse est en baisse depuis une vingtaine d'années, on a encore compté six décès en France en 2022/2023 contre huit la saison précédente. Les six victimes étaient des chasseurs. Le nombre d'incidents liés à la chasse est également en baisse, mais on en a quand même relevé 84 la saison dernière contre 104, celle d'avant. Il s'agit de tirs en direction des habitations, des voitures ou des animaux domestiques.

Il convient par ailleurs de noter que trois non-chasseurs ont été gravement blessés, et 20 plus légèrement.

La prudence est donc de mise pour les usagers de la nature, qu'ils soient cyclistes, coureurs ou encore randonneurs.