Trois de chute à domicile pour le Stade Poitevin Volley-ball, sèchement battu face à Sète (0-3)

Pour sa troisième réception de la saison, Poitiers n’a toujours pas trouvé la clé de la réussite. Après Chaumont et Toulouse, c’est Sète qui est venu s’imposer dans la Vienne ce mardi soir (0-3).

Pour l’Alterna Stade Poitevin, les rencontres à domicile se suivent et se ressemblent. Face à l’Arago de Sète, jamais les joueurs de Brice Donat ne sont parvenus à prendre l'ascendant dans une partie dominée de la tête et des épaules par les Héraultais. Au final, le score est sans appel, avec un revers en trois sets (20-25, 18-25, 20-25).

durée de la vidéo : 00h00mn24s
©Luc Barré - France Télévisions

Malgré l'habituelle ferveur du public poitevin, l'Alterna ne parvient toujours pas à imposer son style et sa domination dans sa salle. Et forcément, ça laisse de gros regrets à Tom Cannessant, libero du club. "Il a manqué vraiment trop de choses. On n'est pas assez agressifs, ce n’est pas assez tranchant. À domicile, on voit que pour les équipes en face, c’est trop facile de scorer… Il va falloir que l’on soit franc entre nous. Il faut que l’on se regarde individuellement et repartir au travail très vite. Les matches s'enchaînent, il faut prendre le moindre entraînement comme une opportunité de grandir".

On n’a vraiment pas été bons au niveau du bloc défense

Brice Donat

Entraîneur du Poitiers Volley

Le pointu Metin Toy très en vue

Collectivement, Poitiers a été dépassé dans le jeu par Sète. Dès le premier set, un taux de réussite trop bas au service et une faculté de rendre les points faciles aux Sètois ont eu raison de Poitevins en manque d'inspiration. Un tournant selon le coach Brice Donat. "Dans le premier set, on fait plus de dix fautes de service, avec très peu de mise en difficulté de leur réception. On les a aidés à se mettre dans le match".

durée de la vidéo : 00h00mn42s
L'entraîneur de Poitiers Brice Donat espère rebondir à Tours ce week-end ©Luc Barré - France Télévisions

La suite de la rencontre a, elle aussi, était dominée par les visiteurs, rarement mis en difficulté. Côté poitevin, seuls Alexandros Raptis et le pointu Metin Toy sont parvenus à mettre un brin de folie par séquence. Le joueur turc, par des services surpuissants, est notamment parvenu à remettre les siens à distance raisonnable au milieu du troisième set.

Insuffisant, Sète est parvenu à assurer chaque réception pour parachever son succès logique dans la Vienne. Avec à la clé une Masterclass de Célestin Cardin, le pointu adverse qui a forcé l'admiration de Brice Donat. "Ils ont très bien distribué, dès qu’ils pouvaient, ils passaient par le centre, on n’arrivait pas à les arrêter. Et dès que c’étaient des balles hautes, il y avait Cardin qui a marqué tous ses points. On n’a vraiment pas été bons au niveau du bloc défense".

Dès samedi à Tours pour le derby, il faut aller chercher des points

Brice Donat

Entraîneur du Poitiers Volley

Relever la tête à Tours

Avec ce nouveau revers, Poitiers voit son bilan négatif s'empirer. En six rencontres, les Poitevins ne se sont imposés qu'à deux reprises, à chaque fois à l'extérieur.

Malgré cette entame de championnat peu prolifique, le coach poitevin tient à relativiser, tout en visant un regain comptable rapide. "Il y a beaucoup de nouveaux joueurs. On dit qu’il nous faut du temps, mais on n’en a pas, il faut tout faire en mode accéléré. Il faut continuer à travailler. Au quotidien, les joueurs bossent bien, mais il y a une certaine forme de crispation à domicile. On ne joue absolument pas comme à l’entraînement. On perd des points à domicile. Dès samedi à Tours pour le derby, il faut aller chercher des points".

En attendant ce déplacement à Tours (12ᵉ) samedi à 19 heures, Poitiers pointe à la 10ᵉ place de l'élite. Gagner pour prendre de l'air sur la fin de classement, un objectif pour Poitiers qui devra ensuite se frotter à Paris Volley (8ᵉ) pour tenter d'enregistrer un premier succès à domicile. Avec l'espoir de lancer enfin une dynamique positive.